Ligue 2 : Saint-Etienne bute sur Nîmes et poursuit sa convalescence

Palencia et les Verts n'ont pris qu'un point. (A.Martin/L'Equipe)

Une semaine après la défaite à Dijon d'ouverture, les Verts n'ont pas su dominer le Nîmes Olympique (1-1) samedi. Le chantier reste important.

Si le Chaudron brûlait sous la nouvelle vague de chaleur sur l'Hexagone, c'est dans une enceinte à huis clos et sans âme que les Verts devaient faire oublier leur piètre prestation de la semaine dernière et la défaite à Dijon (1-2). Revenu à une défense à quatre avec les retours de Gabriel Silva et de Palencia aux postes de latéraux, Saint-Etienne a montré plus d'agressivité dès les premières minutes. Une mainmise sur le ballon qui n'a pas donné grand-chose en termes d'occasions de but. Encore imprécis sur certaines occupations du terrain, les Verts ont connu des failles dans l'entrejeu que les Nîmois Malik Tchokounté (6e) et Jens Thomasen (11e) n'ont pas su profiter.

lire aussi

Le film du match

Le milieu danois, arrivé cet été, ne manquait pourtant pas une nouvelle opportunité. Sur un ballon parfait de Vargas, il prenait l'espace, fixait Jimmy Giraudon et trompait Étienne Green d'une frappe dans le petit filet opposé (0-1, 32e). La pause fraîcheur et le recadrement de Laurent Batlles (25e) n'avaient pas porté leurs fruits. Mais la main dans la surface du défenseur des Crocos Benoit Poulain (44e) sonnait comme une bénédiction et Jean-Philippe Krasso, sur le penalty (1-1, 45e), redonnait des couleurs à des Verts, certes plus concernés, mais toujours aussi pâles.

Jusqu'à la seconde pause (66e), les Stéphanois, toujours maîtres de la possession, n'ont pas vraiment élevé leur niveau de performance. Il manquait des décalages, la passe qui casse les lignes ou des prises de risque, aussi sûrement à cause des Nîmois, biens en place, et prompts à profiter de la moindre brèche.

La voix de Laurent Batlles avait-elle fini par se faire entendre ? Parce que coup sur coup, les Verts se montraient enfin dangereux sur trois frappes cadrées de Gabriel Silva (73e), Mathieu Cafaro (74e) et Jimmy Giraudon (75e). Avec à chaque fois, un Lucas Dias vigilant dans les buts nîmois.

Si certains y verront du mieux, ce match nul face à Nîmes laisse encore beaucoup planer des incertitudes et que la reconstruction de la maison verte prendra vraiment du temps.

lire aussi

Le classement de la L2

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles