Ligue des champions: à qui profite la recette d’un match?

RMC Sport

Des matchs couperets devant des tribunes vides. Les clubs français encore engagés en Ligue des champions s’apprêtent à disputer leur 8e de finale retour dans des stades à huis clos. Ce sera le cas pour le PSG face à Dortmund, ce mercredi au Parc des Princes (21h, en exclusivité sur RMC Sport 1). Une semaine avant que l’OL affronte la Juventus dans les mêmes conditions, peut-être à Turin. Le lieu de la rencontre n’a pas encore été officialisé à l’heure où l’Italie toute entière vient d’être placée en quarantaine.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour voir PSG-Dortmund et Juventus-OL

Une chose est sûre, ces huis clos vont entraîner un manque à gagner. En l’absence de recette, ce sont plusieurs millions d’euros qui vont s’envoler. "Un match de championnat, c’est de l’ordre de 2 millions d’euros en recette billetterie. Mais ça peut aller (en Ligue des champions) jusqu’à 6 millions d’euros, ce qui a été le cas contre la Juventus il y a quinze jours", a expliqué Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, ce mardi matin sur BFM Business.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le club organisateur garde l’intégralité de la recette

Une situation qui n’impactera pas vraiment le club rhodanien en tant que club visiteur. D’autant que Lyon a pu renflouer ses caisses lors du match aller (1-0). "La règle en Coupe d’Europe, c’est que le club organisateur garde sa recette de billetterie. On a donc gardé la recette du match aller", confirme Aulas,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi