Ligue des champions : Plus de 10 ans avec le Qatar et les Émirats, pourquoi ça bloque pour le PSG et City

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Manchester City et le PSG sont respectivement entrés dans une nouvelle dimension lorsque les clubs ont été rachetés par des investisseurs des Émirats Arabes Unis et du Qatar en 2008 et 2011. Il est indéniable au vu des résultats des deux clubs ces dernières années qu’ils se rapprochent du Saint-Graal tant attendu et particulièrement par le PSG comme son président Nasser Al-Khelaïfi le faisait savoir en 2012. Néanmoins, ils sont à la fois si proche et si loin. Des changements importants vont être opérés à Paris cet été selon Al-Khelaïfi lorsque l’organisation des Skyblues semble plus stable avec les transferts d'Erling Braut Haaland et de Julian Alvarez déjà bouclés. Pour autant, l’obsession C1 est bien là bien que les Citizens nient un tel sentiment. Autopsie d’un échec constant aux portes du paradis pour le PSG et Manchester City.

À l’été 2008, un énorme tournant était à signaler en Premier League et plus particulièrement du côté de Manchester. Alors que les Red Devils de United venait d’être sacré champion d’Angleterre pour la deuxième fois d’affilée, avant de rafler un troisième titre en 2009, un fonds d’investissement d’Abu Dhabi faisait le choix de racheter Manchester City. D’une part pour raviver la flamme d’une rivalité territoriale datant de longue date avec les voisins de Manchester United, mais aussi afin de connaître la gloire au plus haut niveau avec les Skyblues. Depuis ledit rachat, qui a précédé celui des Qataris au PSG de trois années, Manchester City a remporté…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles