Ligue des champions : Brillant en août lors du Final 8, le football français est déjà entré en hibernation

Andréa La Perna
·1 min de lecture

Après avoir chanté à tue-tête tout l'été, le coq est entré en hibernation. La pluie de "cocorico", tombée au soir du 15 août dernier semble déjà très lointaine. Pourtant, ce n'était qu'il y a trois mois, à peine. L'Olympique Lyonnais venait de pourfendre la Juventus Turin et Manchester City. Paris soignait son complexe sur la scène européenne en renversant l'Atalanta Bergame. Le football français, pour la première fois représenté par deux clubs dans le dernier carré de la plus prestigieuse compétition européenne, se prenait à rêver.

Une hibernation consternante...

Si le sacre n'est finalement pas venu, les lendemains devaient être chantants. Mais la seule ambiance qui paraît appropriée aujourd'hui serait celle d'un inquiétant requiem. Car au soir de la clôture des matches aller de la phase de groupes, chacun des trois représentants français en C1 est très loin de ses objectifs. Ni Rennes, ni Marseille, ni même le Paris Saint-Germain, pourtant finaliste sortant, n'est en position favorable.

La semaine dernière Paris avait grossièrement masqué le bilan des clubs tricolores en s'imposant contre Istanbul Basaksehir (2-1), mais le fer de lance...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi