Ligue des champions - En Europe, le PSG est dans son élément

En difficulté en L1, le PSG s'est accordé un peu de répit en dominant le FC Porto (2-1) pour accrocher la première place de son groupe de Ligue des champions.

L’Europe, ça change tout. En grosses difficultés en Ligue 1, croqué dans l’engagement à Nice samedi (2-1), Paris s’est refait une santé et une beauté face à une valeur étalon de la scène européenne: le FC Porto (2-1). Une victoire qui lui permet  de terminer en tête de son groupe, un objectif établi par la direction qatarie, et d’éviter quelques écuries ronflantes en 8es de finale. Tout n’a pas été parfait pour un PSG disposé dans un 4-4-2 où Pastore, sur l’aile gauche, et van der Wiel ont débuté d’entrée. Mais dans l’engagement et l’implication des joueurs, le PSG a définitivement deux visages. Celui de la Ligue des champions est beaucoup plus séduisant et consistant. Il lui a permis ce mardi de faire tomber son premier grand club européen depuis l’arrivée de QSI à sa tête.

Paris a eu beaucoup plus d’occasions, notamment sur coups de pied arrêtés. C’est sur l’un d’entre eux que Maxwell a parfaitement trouvé la tête de Thiago Silva (28e) pour l’ouverture du score. Alex (17e) ou Ibrahimovic (23e) ont fait planer un danger constant sur le but portugais sur corners. Porto s’est distingué par sa qualité technique et la vivacité d’un Martinez qui n’a pas volé son but (33e). Même si la naïveté de Pastore, qui s’est trop livré sur la feinte de centre amenant l’égalisation portugaise, a facilité la chose.

Helton se troue

En vue offensivement mais limité dans les duels physiques, Pastore a su faire le lien entre le milieu et l’attaque, il a eu l'occasion de donner plus d’ampleur au score (87e, 89e) mais a exposé son équipe défensivement. Ses attaquants auraient aussi pu donner un peu plus d’éclat à la prestation de l’Argentin mais Ibrahimovic (2e), plutôt maladroit ce mardi, et Ménez (67e) ont mal négocié ses deux  offrandes. Longtemps inefficace et brouillon, Ezequiel Lavezzi a fait basculer la rencontre avec le coup de pouce décisif de Helton. Le gardien a vu la frappe de l’Argentin lui filer sous le flanc (61e) et précipité la défaite des siens.

Mais Porto n’a pas fait grand-chose pour mériter mieux en seconde période hormis une tête d'Otamendi en toute fin de rencontre et un jeu en triangle bien senti (70e). La vigilance de Sirigu a fait le reste. Thigo Silva et Alex, solides comme souvent, ont passé une soirée relativement tranquille. Paris s’offre donc du répit. Mauvaise nouvelle pour lui, la Ligue 1 revient  dès samedi avec la réception d'Evian-Thonon-Gaillard. Si le PSG fait preuve de la même discipline collective et de la même intensité, on voit mal comment l’ETG pourra résister. Mais Paris n’est pas à un paradoxe près depuis le début de la saison.

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant

Les plus vus