Ligue des champions : la finale délocalisée à Porto, avec du public

·1 min de lecture

Le Portugal comme refuge. Pour la deuxième année consécutive, l'UEFA a délocalisé la finale de la Ligue des champions dans le pays de Cristiano Ronaldo, cette fois à Porto, l'option qui répondait le mieux au casse-tête sanitaire, avec la garantie d'accueillir au moins 12.000 supporters britanniques. Un air de Premier League... le soleil en plus. Le stade du Dragon va accueillir, le 29 mai prochain, le derby anglais entre Chelsea et Manchester City, en lice pour soulever le prestigieux trophée.

Restrictions de voyage entre le Royaume-Uni et la Turquie

Le cadre est inédit, mais pas surprenant, la rumeur bruissant depuis plusieurs jours sur une éventuelle délocalisation de l'affiche. L'instance européenne a acté jeudi la tenue du match à Porto, après avoir revu en urgence son plan initial de le disputer à Istanbul.

En raison des fortes restrictions de voyage entre le Royaume-Uni et la Turquie, le choix du stade Atatürk, sans supporters anglais, semblait de plus en plus difficile à justifier. La métropole turque devait déjà accueillir la finale l'an passé, avant d'être mise sur la touche face à la pandémie de Covid-19. Le communiqué de l'UEFA ne précise pas s'il y a un accord pour l'édition 2022, aujourd'hui prévue à Saint-Pétersbourg.

Comme à l'été dernier, c'est vers le Portugal que l'UEFA s'est repliée. En août, Lisbonne a accueilli à huis clos le "Final 8" de la C1, qui a vu le Bayern Munich sacré face au Paris SG (1-0). Cette fois, Porto a été désigné. Son stade moderne a acc...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles