Ligue des champions: grâce à "Super Ronaldo", le Real Madrid assomme l'Atlético

En trois éclairs, l’inévitable Cristiano Ronaldo a fait basculer cette demi-finale aller Real-Atlético en faveur des Merengue (3-0). Le Portugais, intenable, a encore livré un match d’anthologie. Les Colchoneros n’ont rien pu faire et se retrouvent avec un genou à terre avant le match retour. Qui pourra empêcher ce Real et ce Ronaldo de briguer un nouveau sacré continental ?

Ronaldo, toujours plus loin, toujours plus haut

Avec Cristiano Ronaldo, il n’y a pas de limites. Le Portugais bat un record ? Il l’efface et le porte plus haut dans la foulée. De la tête, le Ballon d’Or 2016 a mis le Real sur les bons rails (10e), même s’il était hors-jeu au début de l’action. Puis, alors que le match semblait cadenassé, le buteur a sanctionné les Colchoneros en fusillant Oblak depuis l’entrée de la surface (73e). Le spectacle s’est conclu sur un dernier but, d’une frappe bien placée dans la surface (87e). Voilà Ronaldo à 103 buts en Ligue des champions, soit trois de plus que l’Atlético de Madrid dans toute son histoire en C1. "CR7" en est aussi à 52 buts en Ligue des champions dans les matches à élimination directe. Bref : une machine démoniaque.

Gameiro-Griezmann, les "GG" muselés

Alignée en attaque par Diego Simeone, la paire française n’a quasiment jamais pu combiner ou semer la zizanie dans l’arrière-garde du Real. Lors de son dernier passage sur cette pelouse, Antoine Griezmann avait frustré les Merengue. Ce soir, le buteur n’a pas eu la moindre occasion à se mettre sous la dent. Tout juste s’est-il distingué sur un coup franc astucieusement joué pour Diego Godin, sans réussite (32e). Kevin Gameiro a failli ramener l’Atlético dans la partie. Mais l’ancien Parisien s’est heurté à la bonne sortie de Keylor Navas (17e). Entré à sa place...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages