Ligue des champions : match nul pour Rennes, la Juve et le Barça déroulent

·3 min de lecture

Le match des novices entre Rennes et le FC Krasnodar a accouché d'un score de parité (1-1). Si la Juventus et le Barça se sont facilement imposés, Dortmund s'est laissé surprendre par la Lazio Rome.

Si le PSG a chuté d'entrée en Ligue des champions, le Stade rennais n'a pas perdu lui pour sa grande première dans la compétition. Les éternels favoris de la Juventus et de Barcelone n'ont quant à eux pas tremblé face au Dynamo Kiev et à Ferencvaros.

Un match nul pour Rennes

Que c'est dur, l'apprentissage du haut niveau ! Pour ses grands débuts en Ligue des champions, Rennes n'a pu faire mieux qu'un nul 1-1 au goût d'inachevé.

Dans un Roazhon Park qui accueillait 5 000 supporters survoltés, les Rennais ont même pris l'avantage sur un penalty obtenu par Martin Terrier et transformé par Serhou Guirassy (55e).

Mais l'euphorie n'aura duré que 4 minutes, le temps pour Cristian Ramirez d'expédier une frappe dans la lucarne rennaise (59e).

Ce nul permet néanmoins aux deux équipes de s'installer en tête du groupe E devant Chelsea et Séville, qui se sont également neutralisés (0-0).

Juve et Barça déroulent avant le choc du groupe G

Dans le groupe G, les favoris n'ont pas failli: la Juventus (3 pts) est allée gagner 2-0 sur la pelouse du Dynamo Kiev grâce à un doublé d'Alvaro Morata, tandis que le FC Barcelone n'a pas fait de détail (5-1) contre les modestes Hongrois de Ferencvaros.

Tout est déjà en place pour un choc au sommet de la poule la semaine prochaine entre la Juve de Cristiano Ronaldo et le Barça de Lionel Messi... si toutefois le Portugais est rétabli à temps du Covid-19.

Sans "CR7" à Kiev, les Turinois ont réussi à offrir à leur nouvel entraîneur Andrea Pirlo des débuts réussis sur un banc de C1, avec un doublé d'Alvaro Morata (46e, 84e).

En Catalogne, l'entraîneur Ronald Koeman a tranché dans le vif le débat des derniers jours sur le rendement d'Antoine Griezmann en décidant de se passer de l'attaquant, remplaçant au coup d'envoi.

Cela n'a pas empêché le Barça de dérouler au Camp Nou, malgré l'exclusion de Gerard Piqué, penalty concédé à la clé (70e). Messi a lui-même provoqué et transformé un penalty (27e) puis le jeune Ansu Fati a doublé la mise (42e) avant d'être passeur décisif pour Philippe Coutinho (52e). Pedri a alourdi le score sur une offrande d'Ousmane Dembélé (82e).

Victoire sur prise de la Lazio

Erling Haaland (20 ans), la révélation de la précédente édition de la C1 avec ses 10 buts inscrits, n'a pas suffi pour Dortmund: buteur d'une reprise surpuissante (72e), le grand attaquant norvégien n'a pourtant pas évité au Borussia une défaite inaugurale sur la pelouse de la Lazio à Rome (3-1).

Le capitaine laziale Ciro Immobile a douché le BVB avec un but précoce après un ballon chipé très haut (6e), puis Marwin Hitz a marqué contre son camp sur corner (23e) et l'ancien Toulousain Jean-Daniel Akpa-Apro a clos la marque (76e).

La Lazio prend donc la tête du groupe F, devant le Club Bruges, victorieux un peu plus tôt sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg (2-1).

Paris sous pression

Dans ce groupe H très relevé, Paris est déjà sous pression avec sa défaite puisque Neymar et consorts accusent déjà trois longueurs de retard sur Manchester et sur le RB Leipzig, vainqueur 2-0 du club turc d'Istanbul Basaksehir, que les Parisiens défieront dès la semaine prochaine.

Avec AFP