Ligue des champions - Messi : 45 minutes, un but, une blessure

Lionel Messi n’a eu besoin que d’une occasion pour marquer face au PSG (2-2). Sorti à la pause sur blessure, l’Argentin est incertain pour le match retour.

Drôle d’image que nous a offert Lionel Messi juste avant la pause au Parc des Princes. Alors que le jeu suivait son cours, l’Argentin est resté debout, presque immobile, le long de la ligne de touche et non loin de Carlo Ancelotti pendant deux minutes. Il attendait visiblement le coup de sifflet de l’arbitre en se tenant derrière la cuisse droite. Le Catalan venait en fait de se blesser suite à un tir enroulé à l’entrée de la surface parisienne. Finalement, il est retourné aux vestiaires avec ses camarades mais n’est pas revenu, cédant sa place à Cesc Fabregas. Le voir sortir blessé après moins de 45 minutes, c’est une première depuis un match face au Celtic en mars 2008.

Après la rencontre, le Barça a communiqué sur la blessure de l’Argentin évoquant une "lésion au biceps fémoral de la jambe droite" .La presse espagnole, et notamment El Mundo Deportivo, évoque déjà une absence de trois semaines et donc l’impossibilité pour la Pulga de disputer le match retour le 10 avril au Camp Nou. Ce type de blessure, ce n’est pas nouveau pour Messi qui avait déjà dû faire face à un mois d’absence en 2006 et 2007. Sauf qu’il s’agissait de ruptures et non de lésions du biceps fémoral. Les examens complémentaires prévus mercredi permettront de savoir si c’est aussi grave cette fois-ci.

La barre des 60 buts franchie

Pendant ses 45 minutes sur le terrain, Messi a tout de même trouvé le temps de mettre un but au PSG. Sur une passe magique de Daniel Alves, l’Argentin, n’a pas tergiversé pour reprendre de volée (38e). Un but "cadeau" selon Carlo Ancelotti pour qui sa défense s’est relâchée. Même constat chez Leonardo. "Évidemment, si tu laisses 2 millimètres à Messi, il marque”, a regretté le directeur sportif au micro de Canal Plus. Son absence dans huit jours n’arrange pas les affaires de Jordi Roura. "La facture est lourde, a reconnu l’entraîneur catalan. Si on perd le meilleur joueur du monde, ce sera évidemment une grosse perte, mais on a l'option Fabregas, et on a confiance en lui."

L’Argentin n’a pas tout perdu à l’occasion de cette soirée. Il a rejoint le Portugais Cristiano Ronaldo (Real Madrid) et le Turc Burak Yilmaz (Galatasaray) en tête du classement des buteurs de la Ligue des champions avec huit réalisations. Messi est aussi devenu à Paris - au passage la 20e ville européenne qui l’a vu marquer en Europe - le sixième joueur de l’histoire à atteindre les 60 buts toutes coupes d’Europe confondues (59 en Ligue des champions). Il n’est plus qu’à deux unités de Gerd Müller et Ruud van Nistelrooy, Andrei Shevchenko (67), Filippo Inzaghi (70) et Raul (77) n’étant a priori pas à portée de tir pour cette saison.

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant

Les plus vus