Ligue des champions : polémique sur l’organisation après les scènes de chaos avant la finale

© Gabriel BOUYS / AFP

À 21 h, la finale de la Ligue des champions  aurait dû débuter le coup d'envoi de Réal Madrid. Le coup d'envoi du match finalement a été donné à 21h36, une demi-heure de retard en raison d'incidents à l'extérieur du Stade de France. Gaz lacrymogène, tentatives d'intrusions en escaladant des barrières, foule amassée et impatiente souvent munie de faux billets ont provoqué des débordements.

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Des supporters déchainés

L'histoire commence avant 20 h. Une foule considérable s'est déjà massé devant le Stade de France. Des cris, des sifflements, de nombreux supporteurs qui secouent les grilles, certains qui les escaladent et esquivent les agents de sécurité en fonçant à l'intérieur du stade. Tous ne portent pas les couleurs de Liverpool et n'ont pas de tickets. La police use alors de gaz lacrymogène. Des familles fuient, crachent et se grattent les yeux.

Une demande d'enquête a été effectuée

Des spectateurs ont dû attendre la mi-temps pour trouver leur place, la faute à des tourniquets enrayés. Selon les explications de l'UEFA, les machines ont beugué après avoir scanné trop de faux billets. Gérald Darmanin , ministre de l'Intérieur, pointe du doigt les milliers de Britanniques qui ont forcé les entrées.

 

>> LIRE AUSSI - Ligue des champions : Thibaut Courtois et Karim Benzema au sommet de leur gloire

238 personnes ont été prises en charge par les services de secours, notamment pour des intoxic...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles