Ligue des champions : "Le PSG dépend beaucoup de deux individualités, le Bayern est une machine", estime Bixente Lizarazu avant le quart de finale

franceinfo
·1 min de lecture

"Ce n'est pas une finale, c'est simplement un quart de finale. La route est encore longue pour gagner la Ligue des champions", précise mercredi 7 avril Bixente Lizarazu, consultant football de franceinfo, champion du monde 98 et vainqueur de la Ligue des Champions avec le Bayern en 2001, à quelques heures du coup d'envoi du quart de finale aller qui oppose le Paris Saint-Germain au Bayern Munich à 21 heures au stade Allianz Arena à Munich, en Allemagne. Deux clubs au fonctionnement opposé, pour Bixente Lizarazu, avec une équipe parisienne qui "dépend beaucoup de deux individualités, Mbappé et Neymar", tandis que l'équipe bavaroise "est une machine, un groupe, un collectif".

franceinfo : Le PSG et le Bayern s'étaient quittés en août dernier sur une victoire de Munich en finale de la Ligue des champions, ils se retrouvent ce soir en quart de finale de cette même compétition. Il y aura un peu de revanche dans l'air tout à l'heure ?

Bixente Lizarazu : Un peu, mais ce n'est pas une finale, c'est simplement un quart de finale. La route est encore longue pour gagner la Ligue des champions. Il y aura peut être une petite pensée sur cette finale perdue pour le Paris Saint-Germain, mais on est dans un autre contexte et avec un match aller-retour sur tout ce qui est complètement différent par rapport à l'approche de la saison.

Peut-on considérer que cette rencontre se résume à une confrontation entre un PSG qui doute en ce moment en France, qui vient de laisser sa place de leader de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi