Ligue des champions : Tchouaméni se plaint de cris racistes

·1 min de lecture
Le milieu Monégasque s'est plaint auprès de son entraîneur Niko Kovac, puis auprès de l'arbitre anglais de la rencontre, Mickael Oliver.
Le milieu Monégasque s'est plaint auprès de son entraîneur Niko Kovac, puis auprès de l'arbitre anglais de la rencontre, Mickael Oliver.

Alors qu?il venait de célébrer son but à la 38eminute, à l?occasion de la rencontre du 3e tour préliminaire aller de la Ligue des champions entre le Sparta Prague et Monaco Aurélien Tchouaméni s'est aussitôt plaint auprès de deux arbitres, assurant avoir entendu des propos racistes. De ce fait, la rencontre organisée à Prague - en République tchèque - a été interrompue pendant trois minutes. Ces cris venaient des tribunes de la Generali Arena.

Le milieu Monégasque s'est plaint auprès de son entraîneur Niko Kovac, puis auprès de l'arbitre anglais de la rencontre, Mickael Oliver, rapportant les propos entendus lors de la célébration de son but.

Le jeu a ensuite repris

Après quelques minutes d'échanges, le jeu a repris mais les joueurs monégasques n'étaient visiblement pas satisfaits de cette situation.

À LIRE AUSSIPatrick Besson - Football et racisme

Selon le protocole de l'UEFA, l'arbitre de la rencontre a pris en compte la plainte de Tchouaméni et de son capitaine Wissam Ben Yedder. Il a ensuite demandé à ce que le speaker du stade rappelle au public qu'en cas de nouvel incident, la rencontre pouvait être arrêtée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles