Ligue de diamant : Elaine Thompson, Trayvon Bromell, Jakob Ingebrigtsen et Ryan Crouser impressionnent à Eugene

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Elaine Thompson-Herah n'a pas forcé son talent. (A. Mounic//L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le froid et quelques averses ont bridé les sprinteurs lors du meeting de Ligue de diamant d'Eugene. Mais cela n'a pas empêché Elaine Thompson, Trayvon Bromell, Jakob Ingebrigtsen et Ryan Crouser de briller.

Une fois n'est pas coutume, la météo n'était pas au rendez-vous samedi pour le meeting de Ligue de diamant d'Eugene (USA). De la pluie (une grosse averse sur la fin du meeting) annoncée et surtout une température frisquette (15 degrés seulement) avaient même amené les organisateurs à avancer quelques épreuves au vendredi. Il ne fallait donc pas s'attendre à de grandes performances en sprint. Mais la compétition fut de bonne facture, particulièrement en demi-fond.

Thompson mate Richardson

Il n'y a pas eu de match sur 100 m entre la championne olympique Elaine Thompson-Herah et l'Américaine Sha'Carri Richardson. Comme à son habitude, la Jamaïquaine a pris un départ moyen, mais dans la deuxième partie de course, elle a mis tout son monde d'accord. 10''79 pour Thompson, 10''92 pour Richardson, classée deuxième dans le même temps que la Jamaïquaine Shericka Jackson. Shelly-Ann Fraser-Pryce avait pour sa part préféré s'aligner sur 200 m où elle s'est imposée en 22''41 (+0,8 m/s).

lire aussi

Tous les résultats du meeting d'Eugene

Bromell impressionne

Exception faite du champion olympique Marcell Jacobs (blessé), il y avait quasiment tous les meilleurs spécialistes au départ du 100 m. Si Christian Coleman a réussi le meilleur départ, il n'a rien pu faire sur la fin de course face à l'Américain Trayvon Bromell qui s'est offert le luxe de lever le bras au ciel bien avant d'avoir franchi la ligne. Face à un vent défavorable de 0,2 m/s, il a remporté la course en 9''93, cinq centièmes de mieux que son compatriote Fred Kerley et onze centième devant Coleman. Impressionnant.

lire aussi

Mondo Duplantis vainqueur à Eugene avec 5,91 m

Le demi-fond dans l'allure

Si elles ne favorisaient pas le sprint, les conditions météo correspondaient à ce qu'aiment les coureurs de demi-fond. Ils en ont bien profité à l'image de l'Éthiopien Berihu Aregawi, 21 ans, vainqueur du 5 000 m en 12'50''05 (meilleure performance mondiale de l'année et record personnel) ou de la double championne olympique du 1 500 m Faith Kipyegon.

La Kényane a attendu les 200 derniers mètres pour porter le coup de grâce à l'Éthiopienne Gudaf Tsegay et s'imposer en 3'52'59 dans une course lancée sur des bases de 3'48'', où la Française Aurore Fleury s'est classée douzième en 4'5''80. Le plus impressionnant de tous les vainqueurs du jour fut sans doute le Norvégien Jakob Ingebrigtsen. Le champion olympique a fait preuve d'une maîtrise impressionnante pour lâcher au train tous ses concurrents sur le mile et franchir la ligne en 3'49''76 devant l'Australien Ollie Hoare (3'50''65) et le Kényan Timothy Cheruiyot (3'50''77).

Un superbe Michael Norman

Sur 400 m, on attendait beaucoup de Michael Norman. L'Américain, 24 ans, a fait l'effort dans la deuxième partie de course pour remonter tout son handicap sur Kirani James (2e en 44''02) et s'imposer en 43''60, meilleur chrono de ce début de saison et record du meeting. C'est également le deuxième temps de sa carrière derrière ses 43''45 de 2019.

Ryan Crouser avant la pluie

La pluie tombée au beau milieu du concours de poids a peut-être privé l'Américain Ryan Crouser d'une grandissime performance. Il s'est imposé avec un jet de 23,02 m (m.p.m. 2022) à son deuxième essai, mais sans doute aurait-il pu aller plus loin si le cercle était resté sec jusqu'à la fin du concours.

lire aussi

Toute l'actualité de l'athlétisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles