Ligue Europa - L'OM brille face à Bilbao

Yahoo Sport

LIGUE EUROPA – Grâce notamment à un doublé d’Ocampos, l’OM s’est imposé avec brio face à l’Athletic Bilbao (3-1), jeudi soir au Vélodrome, en 8e de finale aller. Les Marseillais ont un pied en quart de finale. Retour le 15 mars en Espagne.

Lucas Ocampos a inscrit un doublé décisif jeudi soir face à Bilbao. (AP Photo/Claude Paris)
Lucas Ocampos a inscrit un doublé décisif jeudi soir face à Bilbao. (AP Photo/Claude Paris)

 

Après 4 matches sans succès – dont deux roustes 3-0 face à l’ennemi parisien – l’OM a enfin retrouvé le sourire jeudi soir devant son public. Auteurs d’un match plein, les Marseillais ont facilement disposé de l’Athletic Bilbao et ont pris une sérieuse option pour les quarts de finale.

Toujours invaincus en 2018 au Vélodrome, les Phocéens ont démarré la partie sur les chapeaux de roue. Après seulement 45 secondes de jeu, Thauvin se baladait dans la défense espagnole puis offrait un caviar à Ocampos pour l’ouverture du score. A la 14e minute, au terme d’un splendide mouvement collectif, Payet réalisait l’enchaînement parfait pour le 2-0 : amorti poitrine puis frappe fouettée du droit imparable.


Dominateur, l’OM était pourtant douché par les Espagnols à la dernière seconde de la première période, Aduriz transformant un penalty très sévère sifflé par l’arbitre pour une main peu évidente de Rami dans la surface.



Jamais dangereux hormis sur un tir d’Aduriz à la 6e minute bien stoppé par Mandanda, les Basques ont logiquement cédé à la 58e minute, sur un doublé du généreux Ocampos : un tir plein de conviction au point de penalty sur un centre parfait de Payet. Seule ombre au tableau pour l’OM : la sortie sur blessure de Flo Thauvin. Le milieu offensif de l’OM pourrait rater le match retour le 15 mars à Bilbao.



LE FILM DU MATCH

Les tops et les flops
Côté OM, l’homme du match se nomme Ocampos. Dans tous les bons coups, le milieu offensif argentin a été récompensé de sa générosité avec un doublé. Mention très bien également au petit Maxime Lopez, définitivement taillé pour le jeu espagnol. Malgré quelques coups francs loupés, Payet a retrouvé de l’épaisseur avec un but (superbe) et une passe décisive. A Bilbao, hormis l’éternel Aduriz, encore buteur et toujours en tête des meilleures gâchettes de C3 avec 8 réalisations (11 avec les tours préliminaires), personne n’est sorti du lot. Avec ce 4e revers en 6 matches (tcc), les Espagnols ont confirmé qu’ils étaient dans le dur.



À lire aussi