Ligue des nations: la liste de Deschamps et la lettre d’Amnesty International France aux Bleus

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'équipe de France disputera quatre matchs de Ligue des nations en juin sans Olivier Giroud selon la liste dévoilée, ce jeudi 19 mai 2022, par le sélectionneur Didier Deschamps. Dans un courrier, Amnesty International France interpelle les joueurs qui seront du voyage au Qatar, leur demandant de prendre position sur la question des travailleurs et travailleuses migrants dans ce pays du Golfe.

Au moment où Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus, publie sa liste ce jeudi 19 mai pour les rencontres de la Ligue des champions, Amnesty International France adresse une lettre ouverte aux joueurs de l’équipe de France, leur demandant de prendre position sur la question des travailleurs et travailleuses migrants au Qatar.

Amnesty International France a aussi publié ce jour un nouveau rapport consacré aux conditions de travail des personnes migrantes au Qatar, à quelques mois de la Coupe du monde. Il établit clairement les responsabilités de la FIFA, et demande la mise en place d’un programme global de réparations.

« Votre talent vaut de l’or, votre parole doit peser »

« Vous êtes la meilleure équipe au monde (au moins jusqu’en novembre), et vous le prouverez certainement une fois encore lors de ce Mondial 2022, au Qatar. Vous entrerez dans la légende, si en tant que champions du monde en titre, vous nous aidez à défendre et soutenir les personnes migrantes travaillant dans des conditions indignes au Qatar, et sans qui ce Mondial n’aurait jamais pu voir le jour. Votre talent vaut de l’or, votre parole doit peser tout autant », écrit Amnesty International France.

L’organisation interpelle les joueurs de l’équipe de France : « Épuisement, maladie, chaleur insoutenable : il est impossible de connaître le nombre de décès - probablement des milliers -, sur les chantiers des stades et infrastructures qui serviront l’hiver prochain à la grande fête du football. Ils travaillent dans la construction, l’hôtellerie, la restauration, pour des agences de sécurité ou comme chauffeurs de taxi. Au Qatar, vous croiserez sans doute ces travailleurs migrants dans votre hôtel ou lors de vos déplacements entre les stades et autres lieux d’entraînements. (…) Chers Bleus, nous vous demandons de vous engager pour être solidaires avec ces personnes migrantes, en faisant pression sur la Fédération internationale de Football (FIFA) et la Fédération française (FFF). Comme l’ont fait vos collègues danois, que vous rencontrerez le 3 juin prochain, lors d’un match considéré comme une répétition générale avant la Coupe du monde. »

Le retour de Benzema

Côté sportif, Didier Deschamps n’a pas fait appel à Olivier Giroud, ni Paul Pogba, en « phase de récupération » et dont l'absence profite à Boubacar Kamara, appelé pour la première fois. Courtisé selon la presse par le Sénégal, pays de son père, le milieu défensif de Marseille (22 ans), passé par toutes les sélections françaises chez les jeunes, est convoqué pour la première fois par le sélectionneur des Bleus, à six mois du Mondial 2022 au Qatar. Karim Benzema retrouve quant à lui le groupe France deux mois après avoir été contraint au forfait.

Les défenseurs William Saliba et Jonathan Clauss, devenus également internationaux en mars, figurent aussi dans la liste. Chez les gardiens, Deschamps a reconduit son trio de mars avec Mike Maignan (N.2) et Alphonse Areola (N.3) derrière le capitaine Hugo Lloris. L'équipe de France, sacrée en Ligue des nations en octobre, remet son titre en jeu avec quatre premiers matchs de groupe du 3 au 13 juin face à l'Autriche, le Danemark et la Croatie, deux fois. Il s'agit de l'avant-dernier rassemblement avant la Coupe du monde au Qatar, dont le coup d'envoi est prévu en novembre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles