Lille écrase Auxerre, Florian Sotoca et Téji Savanier portent Lens et Montpellier

Lille a écrasé Auxerre (4-1) ce dimanche dans le cadre de la 1re journée de Ligue 1. Porté par un triplé de Florian Sotoca, Lens a dominé Brest (3-2). Le capitaine de Montpellier Téji Savanier a arraché la victoire pour le club héraultais sur le même score face à Troyes, alors qu'Angers et Nantes se sont neutralisés (0-0).

Lille assomme Auxerre

L'AJA espérait sans doute des retrouvailles avec la Ligue 1 plus festives. Après dix années de purgatoire en L2, les Auxerrois ont vécu un enfer dans la fournaise du stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq, face aux Dogues, ou plutôt aux Cerbères lillois.

Dès la 36e seconde, à la conclusion d'un superbe mouvement collectif, Benjamin André trompait Benoît Costil d'une frappe croisée du droit, sur une remise en talonnade de Jonathan David. Passeur décisif, l'attaquant canadien doublait la mise deux minutes plus tard, d'une frappe enroulée du gauche, après avoir fixé Quentin Bernard sur une passe de Rémy Cabella (3e).

À la peine pour ressortir le ballon, la formation bourguignonne cédait encore sur une erreur défensive. Interceptant une passe en retrait mal assurée de Brayann Pereira, Cabella centrait pour David qui n'avait qu'à pousser le ballon dans le but vide (38e).

Punis par un quatrième but lillois signé de l'ancien Clermontois Akim Zededka d'une volée du droit que Julian Jeanvier ne pouvait que prolonger dans les filets (63e), les Auxerrois ont sauvé l'honneur par Gaëtan Charbonnier trouvé dans la profondeur par Bernard (67e).

Mathias Autret (Auxerre) : « C'est la L1, ça va plus vite »

lire aussi

Le film de Lille-Auxerre

Téji Savanier libère Montpellier

Montpellier et Troyes ont offert du spectacle à la Mosson, se rendant coup pour coup en début de match. Sonnée par le premier but en Ligue 1 de Théo Sainte-Luce (2e), la formation auboise a égalisé par Florian Tardieu sur penalty (11e), sanctionnant une poussette de Mamadou Sakho sur Yoann Salmier. Trois minutes plus tard, le gardien troyen Gauthier Gallon, perturbé par Elye Wahi et Erik Palmer-Brown devant lui, restait figé sur ses appuis et voyait un tir écrasé de Téji Savanier finir dans les filets (14e). Les hommes de Bruno Irles répondaient aussitôt par une somptueuse volée du droit de Mama Baldé à la réception d'un centre de la recrue danoise Andreas Bruus (16e).

6

Cela faisait 6 ans que 4 buts n'avaient pas été marqués après moins de 20 minutes de jeu en L1, depuis OM-Rennes (2-5), le 18 mars 2016.


Les Troyens auraient pu prendre l'avantage avant la pause par Mama Baldé, profitant d'une hésitation de Sakho, mais Jonas Omlin était à la parade (45e+1).

Alors que les équipes se neutralisaient, Savanier a libéré le club héraultais sur une inspiration géniale. Sur un centre de Nicolas Cozza, le capitaine du MHSC reprenait le ballon sans contrôle du plat du pied et trouvait la lucarne de Gallon (81e). Omlin préservait la victoire dans le temps additionnel, en déviant du bout du gant une reprise de Baldé (90e+2).

lire aussi

Le film de Montpellier-Troyes

Florian Sotoca frappe trois fois

Lens a vaincu le signe indien de la reprise. Les Sang et Or, qui n'avaient remporté aucun de leurs six derniers matches d'ouverture de Ligue 1 (5 défaites, 1 nul) ont dominé Brest (3-2). Le premier triplé de sa carrière de Florian Sotoca a fait vibrer Bollaert-Delelis (29e, 62e, 64e). L'attaquant lensois aurait même pu s'offrir un quadruplé mais Marco Bizot a magistralement repoussé son penalty (33e).

Malgré ce net avantage, les Lensois se sont fait peur. Haris Belkebla réduisait le score d'une frappe lointaine déviée de la tête par Kevin Danso (65e). Malheureux sur ce coup, le défenseur lensois provoquait ensuite un penalty en accrochant un attaquant brestois sur un corner. Romain Del Castillo échouait une première fois sur Brice Samba mais se voyait offrir une nouvelle chance par le VAR, un Lensois étant entré trop tôt dans la surface. La seconde tentative était la bonne (85e) mais Lens, soutenu par son public, tenait sa victoire.

Franck Haise (Lens) : « Très satisfait de 75% du match »

lire aussi

Le film de Lens-Brest

Angers et Nantes se neutralisent

Dans son écrin rénové de Raymond-Kopa et sa tribune Saint-Léonard flambant neuve, le SCO n'a pas réussi à trouver la faille face à Nantes (0-0). Si le derby des Pays de la Loire s'est achevé sur un score vierge, il le doit en grande partie aux prestations des deux gardiens. Le portier des Canaris Alban Lafont a réalisé 7 arrêts face à Angers, son plus haut total en L1 depuis février dernier face au PSG (8) où il avait été le grand artisan du succès nantais (3-1).

Revenu en grâce auprès de Gérald Baticle après son prêt de six mois à Saint-Étienne en fin de saison dernière, Paul Bernardoni, préféré à la recrue havraise Yahia Fofana, était aussi en état de grâce, repoussant plusieurs tentatives de Ludovic Blas (57e, 68e) ou de Nicolas Pallois (70e) pour préserver sa cage inviolée.

lire aussi

Le film d'Angers-Nantes