Lille perd gros à Valence

LIGUE DES CHAMPIONS - Le LOSC a joué une mi-temps avant de couler (4-1). Plombés par leurs errances défensives, les Lillois se retrouvent en bien mauvaise posture dans leur groupe H.

Osimhen, buteur mais défait
Osimhen, buteur mais défait

VALENCE 4-1 LILLE
Buts : Parejo (66e sp), Soumaoro (82e csc), Kondogbia (84e), Torres (90e) pour Valence ; Osimhen (25e) pour le LOSC

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Gagner pour se relancer. L'équation est simple pour les Lillois. Du moins, sur le papier. Car au Mestalla, même si Valence est dans le dur en championnat (13e de Liga), même si les Ches sont décimés (Diakhaby suspendu, Gameiro sur le banc, Guillamon, Coquelin, Guedes, Soler et Sobrino blessés), le club valencian reste un gros client. Pourtant, le LOSC joue crânement sa chance pendant une heure. Avec Yazici derrière la doublette Rémy-Osimhen, les ouailles de Galtier montrent d'abord de belles choses, et sont récompensées par une intervention d'André qui se transforme en passe décisive pour Osimhen dans la profondeur (0-1, 25e). Jusqu'ici, tout va bien.

"Je ne vois pas Lille gagner un match en Ligue des champions"

Mais les premiers doutes arrivent dès la fin de la première période, quand Maignan sauve deux fois son équipe devant Rodrigo, oublié par Celik (45e). Ils se confirment quand Fonte fait main et donne un penalty à Valence, transformé plein axe par Parejo (1-1, 66e). Ou quand Celik, en grandes difficultés, se troue et contraint Soumaoro à un tacle mal maîtrisé, dans ses propres filets (2-1, 82e). Même pas le temps de douter que les Lillois sont déjà coulés. Car moins de deux minutes plus tard, Kondogbia illumine sa soirée d'une frappe splendide des 25 mètres (3-1, 84e). Avant le coup de grâce donné par Ferran Torres, clinique (4-1, 90e). Comme un symbole, le jeune Espagnol (19 ans) avait remplacé un Cheryshev blessé au cœur de la domination lilloise (30e). Il est monté en puissance avec toute son équipe, et à la fin c'est le LOSC qui se retrouve K.O, dernier de son groupe avec un petit point.

Les chiffres du match

À lire aussi