Lindsey Vonn a descendu la Streif, à Kitzbühel

Lindsey Vonn, lundi soir à Kitzbühel. (Red Bull)

L'Américaine Lindsey Vonn, qui s'était vue refuser plusieurs fois de courir avec les hommes durant sa carrière achevée en 2019, a pu descendre la Streif, à Kitzbühel.

Lindsey Vonn a dû attendre la retraite pour réaliser l'un de ses plus vieux rêves : descendre une piste réservée aux hommes en Coupe du monde. Et pas n'importe laquelle : la Streif, à Kitzbühel (Autriche), réputée comme l'un des plus dangereuses de la planète.

L'Américaine de 38 ans, qui avait rangé ses skis après les Championnats du monde 2019, a cette fois emprunté ceux de son compatriote Ryan Cochran-Siegle, préparés par son ancien technicien Heinz Hämmerle, et suivi les conseils d'un autre retraité, Daron Rahlves (vainqueur à Kitzbühel en 2003), pour dévaler la Streif, lundi soir, avec des pointes à plus de 100 km/h. Elle est donc la première femme à avoir skié cette piste.

« J'avais l'impression de sauter au-dessus du monde, a déclaré Vonn. Je crois que je n'avais jamais été aussi nerveuse avant de m'élancer. J'aime les sensations fortes, je suis accro à l'adrénaline et j'adore repousser mes limites. Je vis pour un défi comme celui-là. »

Pendant sa carrière, l'Américaine aux 82 victoires, qui a vu sa compatriote Mikaela Shiffrin l'égaler à Kranjska Gora (Slovénie) il y a une dizaine de jours, avait plusieurs fois demandé à participer à la descente masculine de Lake Louise, dans sa station fétiche, sans succès.

lire aussi : Toute l'actu du ski alpin