L'Inter Milan rejoint par Monza dans les arrêts de jeu en Serie A

Monza et l'Inter Milan n'ont finalement pas su se départager et se quittent sur un nul (2-2). (R4924_italyphotopress/IPP)

Vainqueur de Naples en milieu de semaine, l'Inter Milan n'a pas réussi à enchaîner face à Monza ce samedi soir (2-1) et voit l'AC Milan se détacher de deux points à la troisième place.

Malgré deux buts de Matteo Darmian et Lautaro Martinez, l'Inter Milan a concédé le nul sur la pelouse de Monza (2-2) et perd deux points précieux dans la course au Scudetto. Vainqueur du choc face à Naples lors de la journée précédente, l'Inter Milan se devait d'enchaîner face à Monza.

Et le match démarrait très bien pour les Nerazzurri sur la pelouse du promu. Sur un centre de Bastoni, Matteo Darmian surgissait au second poteau pour ouvrir le score (1-0, 10e). Dès l'engagement, les locaux réagissaient grâce à une frappe de Patrick Ciurria (1-1, 11e).

voir aussiLe film de Monza-Inter

La domination restait interiste mais l'intensité était clairement pour Monza. Pourtant, Pablo Mari, de retour après l'agression au couteau qu'il a subi en octobre, se rendait coupable d'une erreur de relance. Cela profitait à Lautaro Martinez qui pressait et marquait pour permettre à l'Inter de reprendre l'avantage (2-1, 22e). En souffrance après ce but, Monza ne parvenait pas à ressortir le ballon proprement mais arrivait à rentrer aux vestiaires sans concéder de nouveau but.

En début de seconde période, Lautaro Martinez s'illustrait encore mais sa tentative de la tête tutoyait la transversale. Reculant de plus en plus, les hommes de Simone Inzaghi laissèrent alors l'idée d'une égalisation germer dans la tête des joueurs de Monza. Plus offensifs, ces derniers ne parvenaient néanmoins pas à se procurer plus d'occasions dangereuses. À dix minutes du terme, Francesco Acerbi pensait sceller la victoire de l'Inter mais l'arbitre signalait une faute légère sur Pablo Mari.

L'irrationnel venait alors se mêler au scénario de cette rencontre. Sur un centre du premier buteur Ciurria, Caldirola battait Dumfries dans les airs et croisait sa tête pour tromper Onana en toute fin de rencontre (2-2, 90+3e). Une délivrance pour Monza, quatorzième, qui s'éloignait encore plus de la zone rouge. Pour l'Inter, cette défaite était frustrante : incapable de tenir le score face au promu, les Milanais n'ont pas su bonifier leur victoire face au leader napolitain et sont à deux points de l'AC Milan, qui a un match de moins.

voir aussiLe classement de Serie A

Le joueur : Patrick Ciurria était dans tous les bons coups pour MonzaAuteur de seulement 4 passes décisives en 15 matches depuis le début de saison, Patrick Ciurria a bien choisi son jour pour ouvrir son compteur but. Sa réalisation dans un angle fermé ce samedi soir avait permis à Monza de revenir une première fois face à l'Inter Milan. Quand son équipe était dominée, il était généralement impliqué dans une grande majorité des contres du promu. Prépondérant ce soir, il fut également dans les bons coups en fin de match quand son équipe poussait pour égaliser. Laissé libre de tout marquage, il distillait un centre millimétré pour Caldirola et permettait ainsi l'égalisation des siens. Le match de sa saison, assurément.