L'Inter s'offre l'AC Milan et file en finale de la Coupe d'Italie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Grâce à un grand Lautaro Martinez, auteur d'un doublé et à un Handanovic infranchissable, l'Inter a dominé l'AC Milan (3-0), mardi. Gosens a enfoncé, en fin de match, des Milanais trop inefficaces pour espérer se qualifier en finale de la Coupe d'Italie.

Le match : 3-0

/

La Coupe est souvent l'occasion de se redonner un peu de souffle et de s'extirper du quotidien du Championnat. Pour l'Inter et l'AC Milan, cette demi-finale retour de Coupe d'Italie a été tout l'inverse. Aux prises dans la course au titre, les deux clubs milanais s'étaient quittés sur un 0-0 au match aller. Tout était donc à jouer et ce sont les Nerazzurri qui sont ressortis vainqueurs de ce duel fratricide (3-0).

voir aussi

/

Le film d'Inter - AC Milan

Dans un derby della Madonnina rythmé, l'Inter a pris le meilleur sur le Milan en rappelant une règle simple : pour gagner, il suffit souvent d'être efficace dans les deux surfaces. Handanovic et Lautaro Martinez s'étaient sûrement passé le mot. Le portier slovène a été présent pour conserver le 1-0 (voir par ailleurs) à un moment où son équipe prenait vague sur vague et que l'on ne voyait pas très bien comment elle allait résister. Quant à Martinez, il s'est chargé de tout ou presque jusqu'à sa sortie, le temps pour lui d'inscrire un doublé et de qualifier en grande partie son équipe pour la finale.

Dès la 4e minute, l'attaquant argentin a montré qu'il était dans un bon soir en reprenant magnifiquement un centre de Darmian d'une frappe pure que Maignan n'a pu qu'effleurer. On pensait ce derby lancé, il s'est en fait éteint jusqu'à la demi-heure de jeu, moment choisi par les Milanais pour se montrer enfin dangereux. Tonali (31e), puis Kessie (39e) ont bien cru faire craquer les Nerrazzuri mais il y avait toujours un pied intériste (ou un tacle de Perisic) ou le dos d'un malheureux Giroud, qui aura eu beaucoup de mal à peser devant.

L'orage milanais a duré une grosse dizaine de minutes puis l'Inter a de nouveau fait preuve d'une redoutable efficacité. Après un bon décalage de Brozovic côté gauche, Joaquin Correa servait Lautaro Martinez, bien parti dans le dos de Calabria et Tomori. L'ancien du Racing piquait parfaitement son ballon au-dessus de Maignan (40e). 2-0.

Le fait : Milan se voit refuser un but

/

À la 66e minute, Bennacer a cru entretenir l'espoir d'un tir à l'entrée de la surface que Handanovic, masqué, n'a pas vu partir. Mais le but a été refusé après de longues minutes de réflexion de l'arbitre pour un hors-jeu de Pierre Kalulu, qui a peut-être gêné la vision du portier intériste. « Regardez la réaction de Handanovic... Il ne fait rien. Si un joueur de Milan lui avait caché la vision, imaginez ce qu'aurait été sa réaction », a pesté l'entraîneur rossonero Stefano Pioli sur Mediaset.

C'en était trop pour Milan, d'autant que l'Inter a ajouté un troisième but en fin de match par Robin Gosens (82e) pour donner une ampleur flatteuse à la première victoire de Simone Inzaghi dans le derby. Les Nerazzuri affronteront le vainqueur de l'autre demi-finale entre la Juventus et la Fiorentina mercredi (21 heures, à voir en direct sur la chaîne l'Équipe).

Le joueur : Handanovic, le rempart

/

Le gardien slovène a été impérial ce mardi. Quand son équipe a pris l'eau, entre la 28e et la 39e minute, il a répondu plus que présent en s'interposant devant l'ancien Lillois Leao et le Belge Saelemaekers. Deux arrêts décisifs car dans la foulée, il voyait son coéquipier Lautaro Martinez inscrire le but du break. Les Milanais ne s'en remettront pas.

11

/

Cela faisait 11 ans que l'Inter ne s'était pas qualifiée pour la finale de la Coupe d'Italie. Après avoir éliminé l'AS Rome en demies (1-0, 1-1), les Nerazzurri avaient été sacrés en 2011 face à Palerme (3-1).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles