Lionel Messi visé par une enquête du fisc espagnol pour d’éventuels salaires déguisés

Yahoo Sport

FOOTBALL LEAKS – Les sommes évoquées dépasseraient les 12 millions d’euros et auraient été versées entre 2010 et 2016.

L’Argentin a déjà été condamné pour fraude en 2016. (AFP)
L’Argentin a déjà été condamné pour fraude en 2016. (AFP)

Chaque jour apporte son lot de révélations sur les finances de Lionel Messi. Après le salaire astronomique que l’Argentin perçoit depuis sa dernière renégociation de contrat – 400 millions d’euros sur 4 ans -, El Mundo, qui a eu accès aux documents des Football Leaks, révèle que le fisc espagnol se pencherait de près sur le financement de la fondation de l’attaquant. Le Barça a versé à cette dernière “au moins 12,7 millions d’euros entre 2010 et 2016“. Ce qui, pour le fisc, pourrait constituer des salaires déguisés.

Dans un premier temps, le club catalan aurait fait des dons entre 2010 et 2013, avant la création officielle de l’organisme, actif depuis 2007, en s’appliquant une déduction fiscale de 35%. Le Trésor Public espagnol s’interroge donc si ses versements n’ont pas permis de rémunérer le joueur, en évitant la case impôts, sur les sociétés pour le Barça, sur les revenus pour Messi.

L’ouverture de l’enquête fiscale au sujet de la Pulga, début 2016, aurait entraîné un changement de nature des versements, selon le quotidien espagnol. Ils n’auraient plus bénéficié de cette déduction fiscale, mais auraient été gravés de 45% d’impôts sur le revenu, “c’est à dire considérés comme une partie du salaire”.

Le club catalan aurait également incité l’international argentin à régulariser sa situation fiscale. Condamné pour fraude à hauteur de 4,1 millions d’euros correspondant à des droits à l’image, la star blaugrana aurait par la suite formellement régularisé la situation de sa Fondation auprès du fisc… avec l’aide du Barça, qui aurait financé le montage, en injectant 12 millions d’euros lors de la reconduction du contrat de Lionel Messi.

À lire aussi