L'Iran libère des footballeurs arrêtés lors d'une fête mixte

Des supporters de l'Iran lors de la Coupe du monde 2022. (A. Réau/L'Équipe)

Quatre footballeurs ont été libérés en Iran, ce lundi après avoir été arrêtés lors d'une fête mixte.

Les autorités iraniennes ont libéré quatre joueurs arrêtés pour avoir participé à une fête mixte à l'est de Téhéran. C'est ce qu'ont rapporté des médias locaux, sans toutefois les identifier. « Tous les footballeurs présents à la fête d'anniversaire dans la ville de Damavand ont été libérés », a déclaré le Club des jeunes journalistes (YJC), une agence de presse liée à la télévision d'Etat, citant une source qui n'a pas souhaité être identifiée.

lire aussi : Toute l'actualité du football

Deux d'entre eux appartiennent à l'Esteghlal FC, l'une des deux meilleures équipes iraniennes a indiqué l'agence de presse Fars. Plus tôt dimanche, les médias iraniens avaient rapporté l'arrestation des footballeurs, qui étaient « dans un état anormal dû à la consommation d'alcool » lors d'une « fête mixte ».

La loi iranienne n'autorise que les non-musulmans à consommer de l'alcool et ce, seulement à des fins religieuses. Il est interdit de danser avec des personnes de sexe opposé. La république islamique est secouée par des troubles depuis la mort le 16 septembre en détention de Mahsa Amini, 22 ans, à la suite de son arrestation pour violation présumée du code vestimentaire strict des femmes.