L'Iran s'offre le pays de Galles sur le fil

L'Iran s'offre le pays de Galles sur le fil

L'Iran a battu le pays de Galles (2-0) ce vendredi, lors de la deuxième journée de la phase de groupes de la Coupe du monde, grâce à deux buts dans le temps additionnel de Rouzbeh Cheshmi (90e+8) puis de Ramin Rezaeian (90e+11). Les Iraniens peuvent rêver des huitièmes de finale.

Le match : 0-2Humiliés par l'Angleterre (2-6), lundi, lors de leur premier match, les Iraniens ont parfaitement réagi ce vendredi en dominant le pays de Galles à l'occasion de la deuxième journée de la phase de groupes. Les hommes de Carlos Queiroz, en supériorité numérique à partir de la 84e minute à la suite de l'expulsion de Wayne Hennessey, le portier gallois (voir par ailleurs), ont su en profiter pour signer leur troisième succès en Coupe du monde après celui contre les Etats-Unis (2-1) en 1998 puis le Maroc (1-0) en 2018.

lire aussi : Le film de pays de Galles-Iran

Pour cette rencontre, Queiroz, le sélectionneur de l'Iran, avait choisi de repasser à une défense à quatre avec laquelle son équipe était bien plus à l'aise. Les Iraniens, qui ont entonné timidement leur hymne national alors qu'ils ne l'avaient pas chanté contre l'Angleterre, ont pris le match par le bon bout. Ils ont d'ailleurs cru ouvrir le score dès la 15e minute quand Sardar Azmoun a trouvé Ali Gholizadeh qui a trompé Hennessey. Le but du joueur de Charleroi a finalement été refusé pour une position de hors-jeu. Après la pause, l'Iran a manqué une opportunité énorme de marquer. Azmoun a touché le poteau (50e) tout comme Gholizadeh neuf secondes plus tard (51e) puis Hennessey a arrêté la tête de l'attaquant du Bayer Leverkusen.

L'Iran a continué de pousser face à une équipe galloise inoffensive. Lancé en profondeur, Mehdi Taremi a été percuté par Hennessey provoquant l'expulsion du portier des Dragons (84e). Entré à la 78e minute à la place d'Ahmad Nourollahi, blessé, Rouzbeh Cheshmi a libéré les siens en décochant une frappe de 20 mètres qui n'a laissé aucune chance à Danny Ward, le remplaçant d'Hennessey (90e+8). Au bout du temps additionnel, le latéral droit, Ramin Rezaeian, décalé par Taremi, a offert le second but à l'Iran (90e+11) qui jouera sa qualification pour les huitièmes mardi prochain contre les Etats-Unis qui affrontent l'Angleterre ce vendredi soir.

Le tournant : l'expulsion d'Hennessey, le premier rouge du MondialSupérieurs aux Gallois dans l'engagement et dans le jeu, les Iraniens ont peiné à l'approche du but de Wayne Hennessey, le portier du pays de Galles, qui a en plus eu de la réussite, en témoigne les deux poteaux trouvés par Azmoun puis Gholizadeh à neuf secondes d'intervalle en début de seconde période. Mais à la 84e minute, le gardien a manqué sa sortie hors de sa surface et percuté violemment Mehdi Taremi qui avait touché le ballon avant lui. L'arbitre a tout d'abord sorti un carton jaune avant de revoir l'action à la vidéo et de décider d'expulser logiquement Hennessey, le premier joueur à recevoir un carton rouge dans cette Coupe du monde. Il est aussi le 3e gardien à recevoir un carton rouge en Coupe du Monde après Gianluca Pagliuca avec l'Italie contre la Norvège en 1994 et Itumeleng Khune avec l'Afrique du Sud contre l'Uruguay en 2010.

Le joueur : Azmoun a tout donnéIl n'a pas marqué ce vendredi face au pays de Galles, mais Sardar Azmoun a de nouveau montré à quel point il était précieux pour l'équipe iranienne. L'attaquant du Bayer Leverkusen, qui faisait son retour parmi les titulaires, a été dans tous les bons coups. Il y a eu cette première frappe pas assez puissante pour tromper Hennessey (7e). Ensuite, il aurait dû être moins égoïste et tenter la frappe plutôt que de servir Gholizadeh hors-jeu sur le but logiquement refusé à l'Iran (15e). En seconde période, sa belle frappe a touché le poteau (50e) avant que sa tête ne soit repoussée par Hennessey. Perclus de crampes, il a été remplacé par Ansarifard à la 68e minute.