Liste des Bleus : ce qu'il faut savoir sur Eduardo Camavinga

Le milieu madrilène peut viser une place de remplaçant au Mondial. (F. Faugère/L'Équipe)

Sa saison, son histoire avec l'équipe de France : le profil en détail d'Eduardo Camavinga, retenu pour la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre).

Dynamique de la saisonEn ayant débuté cinq rencontres sur douze en Liga, deux sur six en C1, Eduardo Camavinga n'est pas titulaire au Real. Cela, surtout à 19 ans, n'a rien de honteux. La faute en effet à un entrejeu madrilène très condensé (Kross, Modric, Tchouaméni, Valverde) au milieu duquel il doit évoluer. Le jeune joueur de 19 ans a pourtant le mérite d'être le remplaçant le plus utilisé par Carlo Ancelotti. En sortie de banc, il offre un profil différent au milieu de terrain du Real avec sa vitesse de percussion. Même si son entraîneur attend encore mieux de sa part (Ancelotti avait déclaré, en tout début de saison que lui et Aurélien Tchouaméni devaient en faire plus).

Histoire en BleuEn 2019, Eduardo Camavinga a connu des débuts en Bleu retentissants. Le 11 novembre, il est convoqué pour la première fois en Espoirs, une semaine seulement après sa naturalisation (il est né en Angola et possède les nationalités angolaise et congolaise). Fin août 2020, il est appelé pour la première fois par Didier Deschamps et célèbre sa deuxième cape en Ligue des nations un mois plus tard, (le 7 octobre), en ouvrant le score contre l'Ukraine d'un étonnant retourné. Il devient alors, à 17 ans et 332 jours, le deuxième plus jeune buteur de l'histoire des Bleus. L'été dernier, au milieu notamment des Pogba, Kanté et Rabiot, il n'est pas retenu par Deschamps pour disputer l'Euro. En 2022, il n'a disputé qu'une rencontre avec l'équipe de France, lors du dernier rassemblement.

lire aussi : Le calendrier de la Coupe du monde 2022

Rôle potentiel à la Coupe du mondeSouvent sur le banc en club et n'ayant disputé qu'un match titulaire en Bleu cette année, Camavinga part avec un léger retard sur ses concurrents. D'autant plus qu'Aurélien Tchouaméni (plus souvent titulaire que lui au Real), Mattéo Guendouzi (plus souvent appelé en Bleus), Adrien Rabiot (en très bonne forme avec la Juve) et Youssouf Fofana (joueur clé de l'effectif monégasque) ont marqué des points. Il est néanmoins à la lutte pour une place de titulaire.

Sa vitesse, sa percussion, sa fraîcheur peuvent faire de lui un atout pour Deschamps au milieu de terrain. Mais son jeune âge et ses quatre seules sélections en équipe de France peuvent amener DD à privilégier des joueurs (légèrement) plus expérimentés. Il pourra alors endosser un rôle de dynamiteur en sortie de banc.

lire aussi : Toute l'actu de la Coupe du monde 2022