L'Italie met fin au rêve belge et rallie les demies

·1 min de lecture

par Arthur Cremers (iDalgo)

Après la victoire de l'Espagne en fin d'après-midi, le futur adversaire de la Roja se cachait dans l'autre quart de finale du jour. Dans l'Allianz Arena de Munich, Belges et Italiens avaient le même objectif : rejoindre la sélection Luis Enrique. Après un début de match dominé par l'Italie, la Belgique a repris le dessus grâce notamment à un Kévin De Bruyne plutôt en jambes, malgré l'incertitude qui entourait sa présence ou non. Mais c'est bien la Squadra Azzurra qui a pris les devants à la 31ème minute par l'intermédiaire de Nicolo Barella, précis dans les petits espaces et appliqué au moment de la finition. Peu avant le mi-temps, Lorenzo Insigne a cru éteindre les espoirs des Diables Rouges en faisant le break (44ème) mais Romelu Lukaku a converti un penalty à la 45+2'. Au retour des vestiaires, le score était donc de 2-1 en faveur des joueurs de Roberto Mancini, et il n'a plus bougé. Malgré quelques situations chaudes comme ce sauvetage de Spinazzola à la 61ème, l'Italie s'en sort. Sortie en quart de finale en 2016, elle sera bien présente en demie cette année et retrouvera l'Espagne mardi à Wembley.