L'Italie met fin au rêve belge et rallie les demies

·1 min de lecture

par Arthur Cremers (iDalgo)

Après la victoire de l'Espagne en fin d'après-midi, le futur adversaire de la Roja se cachait dans l'autre quart de finale du jour. Dans l'Allianz Arena de Munich, Belges et Italiens avaient le même objectif : rejoindre la sélection Luis Enrique. Après un début de match dominé par l'Italie, la Belgique a repris le dessus grâce notamment à un Kévin De Bruyne plutôt en jambes, malgré l'incertitude qui entourait sa présence ou non. Mais c'est bien la Squadra Azzurra qui a pris les devants à la 31ème minute par l'intermédiaire de Nicolo Barella, précis dans les petits espaces et appliqué au moment de la finition. Peu avant le mi-temps, Lorenzo Insigne a cru éteindre les espoirs des Diables Rouges en faisant le break (44ème) mais Romelu Lukaku a converti un penalty à la 45+2'. Au retour des vestiaires, le score était donc de 2-1 en faveur des joueurs de Roberto Mancini, et il n'a plus bougé. Malgré quelques situations chaudes comme ce sauvetage de Spinazzola à la 61ème, l'Italie s'en sort. Sortie en quart de finale en 2016, elle sera bien présente en demie cette année et retrouvera l'Espagne mardi à Wembley.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles