Et l'Italie redevint l'Italie

·1 min de lecture

Depuis le coup d'envoi de cet Euro 2020, cette Italie nous avait habitué aux strass et aux paillettes. Dans la lignée de ce qu'elle construit avec son guide, Roberto Mancini, depuis sa prise de fonction en mai 2018. En quelques mots, sa création est joueuse, offensive, dominatrice et castratrice au possible pour des adversaires qui ont tous fini étouffés par une Squadra azzurra surprenante. Sauf ce mardi soir. À Wembley, face à l'Espagne, le logiciel 2021 de l'Italie a planté. Dépassée par le virus espagnol, la Nazionale a dû se résoudre à revenir à des fondamentaux qu'elle avait feint d'avoir enfoui à jamais dans le passé. Mais c'est souvent sur de vieilles certitudes que l'on se construit un avenir.

Le retour du contre-pied


Face à une Roja bien plus habile techniquement, bien plus forte dans le pressing haut et bien en place tactiquement, l'Italie a rapidement compris que la…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles