Liv Golf, mode d'emploi d'un nouveau circuit

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Phil Mickelson réapparaît à Londres après une longue période de silence. (Paul Childs/Action images via reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cette semaine débute à Londres le premier tournoi d'un circuit lui aussi tout neuf érigé par Liv Golf (à suivre en direct et en clair sur L'Equipe live). Un nouvel arrivant qui fait beaucoup parler, par la provenance de ses fonds, les joueurs qu'il a débauchés et le conflit ouvert qu'il a engagé avec le surpuissant PGA Tour.

Qui est engagé dans ces tournois ?

Phil Mickelson, Dustin Johnson, Sergio García, Lee Westwood, Ian Poulter, Graeme McDowell ou Martin Kaymer (tous deux vainqueurs de l'US Open et de l'Open de France) font partie des patronymes de renom officiellement engagés. Il se murmure de façon insistante que Bryson DeChambeau ou Patrick Reed devraient les suivre sous peu.

Pour autant, le champ de 48 joueurs est encore bien loin des standards du PGA Tour. Il ne comprend pour l'instant que 27 membres du Top 150 mondial, des illustres inconnus et même quelques amateurs. À noter qu'aucun des 10 meilleurs mondiaux actuels n'est en lice et que Tiger Woods, lui-même s'est montré réticent à l'idée de prendre part à ces épreuves malgré de coquettes sommes promises.

Aucun Français ne sera au départ de cette première épreuve même si quelques joueurs tricolores, dont Grégory Havret, avaient demandé une invitation.

Qui finance ces nouvelles épreuves ?

Ce sont les fonds saoudiens qui injectent l'immense majorité des centaines de millions de dollars dans ce Tour via le PIF (fonds souverain du royaume). La volonté de l'Arabie saoudite est d'accroître de façon significative son influence via la sphère sportive et de fait golfique. Le royaume organisait ainsi, depuis 2019, le Saudi international, épreuve à l'époque inscrite au calendrier du Tour européen. Mais rapidement, avec l'arrivée de Greg Norman à la tête de l'entité Liv Golf en 2020, l'idée d'un calendrier plus complet a été de mise avec au final ces huit épreuves. Ce sont ainsi huit tournois qui auront lieu cette année à travers le globe (États-Unis inclus) avant de passer à 15 épreuves en 2023.

20 millions

Chaque épreuve des Liv International Series dispose d'un prize money de 20 millions de billets verts, soit plus que tous les tournois Majeurs... Le vainqueur recevant 4 millions et le dernier classé 120 000 $.

Pourquoi ce Tour fait-il polémique ?

Le royaume saoudien organisait sa première épreuve de golf quelques mois seulement après l'affaire Jamal Khashoggi et sa volonté d'ouverture via cette opération de sport washing en prenait de fait un sacré coup niveau crédibilité. Mais c'est surtout la bataille entre le PGA Tour, le Tour européen et les officiels de Liv Golf qui a défrayé la chronique ces derniers mois. L'enjeu : conserver les meilleurs joueurs, principaux acteurs de ces circuits.

lire aussi

Podcast Swing : le golf pro devient-il fou ?

Mais les Saoudiens ont sorti le carnet de chèque et se sont littéralement payés à grands coups de centaines de millions quelques-uns des grands noms présents cette semaine à Londres. En somme ce qui fâche les principales instances du jeu est le caractère disruptif du circuit mis sur pied par Liv Golf. L'Histoire et l'héritage du jeu ne sont clairement pas au centre de ce projet basé sur une notion de business pur par franchise.

Que risquent les joueurs engagés ?

Ceux qui ont déjà rendu leur carte du PGA Tour (Garcia, Johnson...) ne craignent a priori aucune sanction de ce côté. Par contre le Tour américain devrait suspendre pour une longue période (on parle de plusieurs années) les joueurs toujours membres du circuit prenant part au premier tournoi LIV (Mickelson est membre à vie et n'a pas souhaité renoncer à ce privilège).

lire aussi

Le golf mondial en train de se franchiser ?

Le Tour européen se fait plus discret sur les potentielles sanctions infligées à ses membres dissidents, mais l'ombre d'une interdiction de Ryder Cup plane sans être avérée. Côté Majeurs, si l'US Open ne fermera pas ses portes aux joueurs engagés, il se murmure de plus en plus que le Masters pourrait bannir de son club les renégats. Dustin Johnson, Sergio Garcia, Charl Schwartzel ou Patrick Reed, tous d'anciens vainqueurs à Augusta en font partie.

Quelle formule de jeu est employée ?

L'idée de ces Liv Golf invitational Series est d'offrir une expérience du golf plus dynamique. Les tournois ne se dérouleront pas sur quatre tours, comme la norme habituelle le veut, mais seulement trois journées. Un départ en shot gun lancera tous les joueurs, répartis sur les trous du parcours, à la même heure. Aucun cut ne sera à craindre puisque tous les joueurs disputent les trois tours et les participants joueront même par équipe. Douze formations ont ainsi été construites autour d'autant de capitaines, qui sont bien sûr les grands noms engagés dans l'histoire.

Où voir ces épreuves ?

C'est la bonne nouvelle dans cette période trouble pour le golf pro : pas besoin d'aller bien loin puisque l'Équipe Live va diffuser les huit épreuves des Liv Invitational Golf Series en intégralité et en direct.

lire aussi

Podcast Swing : la bombe LIV Golf est lancée !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles