Liverpool et Chelsea se neutralisent en Premier League

Mohamed Salah n'est pas parvenu à faire la différence face aux Blues. (P. Noble/Reuters)

Ce samedi, en ouverture de la 21e journée de Premier League, Liverpool a concédé un match nul à Anfield (0-0) face à Chelsea. Ce résultat n'arrange aucun des deux clubs, qui restent englués en milieu de tableau.

Selon l'expression consacrée, voilà un match nul qui n'arrange personne. Ce samedi, dans le cadre de la 21e journée de Premier League, Liverpool a concédé un match nul face à Anfield (0-0) face à Chelsea.

À l'issue de cette rencontre, et en attendant les autres matches du week-end, les Reds, qui restaient sur deux défaites en Premier League, pointent à la 8e place du Championnat anglais, soit deux rangs devant les Blues, qui n'ont remporté qu'un seul de leurs cinq derniers matches, toutes compétitions confondues.

lire aussi : Le film de Liverpool-Chelsea

Les deux équipes ont étalé à Anfield les lacunes qui les pénalisent depuis plusieurs semaines, à savoir des défaillances individuelles (Stefan Bajcetic côté Liverpool et Lewis Hall se sont par exemple révélés très décevants), une difficulté à conserver le ballon sur de longues séquences et une incapacité globale à convertir leurs occasions.

Dans ce domaine, Cody Gakpo, pour sa deuxième titularisation avec Liverpool, ne s'est pas montré très adroit, ne parvenant pas à cadrer ses tentatives (6e, 20e, 50e) et tirant en pivot sur Kepa Arrizabalaga (69e).

Une autre recrue s'est au contraire mise en valeur : Mykhailo Moudrik, qui est entré en jeu à la 55e, a réalisé des premiers pas très prometteurs avec Chelsea. À la 64e, il a notamment réalisé un slalom splendide entre trois défenseurs des Reds dans les 6 mètres avant de frapper du gauche dans le petit filet. Côté londonien, on retiendra également un autre enchaînement magnifique, signé Hakim Ziyech, qui a passé en revue la défense liverpuldienne, pour finalement tirer au-dessus (60e).

voir aussiPodcast « Big 5 » : Moudrik, le frisson à 100 millions

Mais c'est bien l'équipe de Jürgen Klopp qui s'est procuré le plus d'occasions, avec 15 tirs dont seulement 3 cadrés. Mais les Reds ne méritaient pas pour autant de l'emporter, notamment parce que leur défense expérimentale ne s'est guère montrée rassurante, et parce que dans leur ensemble ils ont diffusé un manque de sérénité, illustré par leur leader, Mohamed Salah, qui n'est que l'ombre de lui-même depuis le début de saison.