Liverpool-Flamengo (1-0), les Reds sur le toit du monde

Liverpool défiait Flamengo ce samedi soir pour le titre de champion du monde des clubs. Et les Reds montent sur le toit du monde.
Liverpool défiait Flamengo ce samedi soir pour le titre de champion du monde des clubs. Et les Reds montent sur le toit du monde.

Liverpool a pris cette compétition très au sérieux comme pouvaient en témoigner les propos de son manager Jurgen Klopp en conférence de presse. Et les velléités des Merseysiders se sont confirmées sur le pré. Dès la 40e seconde, Roberto Firmino est servi dans la profondeur. Le Brésilien contrôle le cuir et tente du droit, mais ne cadre pas. 

À la demi-heure de jeu, Flamengo rétorque. Sur un centre venu du flanc droit, Bruno Henrique place un coup de crâne dans les 6 mètres mais le cuir est contré par la cuisse droite de Joe Gomez.Si les Brésiliens réclament un penalty, l'arbitre ne se laisse pas abuser.

La pause est atteinte sans aucun but inscrit et l'attaque si flamboyante des Reds peine à s'exprimer dans l'étau brésilien. Dans le second acte; Fimrino menace d'emblée Flamengo. L'attaquant brésilien se joue de Caio d'une petit piqué avant d'armer une volée du pied gauche qui s'écrase sur le montant gauche d'Alves.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Mais c'est Flamengo qui s'enhardit au fil des minutes et à 20 minutes du terme, Gabigol exécute une reprise acrobatique dans la surface. Alisson est mis à contribution. À la 91e minute, Sadio Mané, lis sur orbite dans la profondeur, est touché dans la surface par Rafinha au moment de sa frappe, mais le VAR annulera le pénalty accordé par l'arbitre dans une grande confusion et au grand dam du banc des Reds.

Les deux équipes partent en prolongation. Et c'est Liverpool qui prendra le dessus à la 99e minute grâce au décidément très remuant Firmino, qui a profité d'un service de Mané, suite à un contre lancé par Henderson.L'enthousiasme de Flamengo en prend un coup et le match s'achève sur ce score qui permet aux Reds de monter sur le toit du monde.

 

 

À lire aussi