Liverpool, Sakho évoque son mercato estival

Les Reds seraient prêts a écouter une offre de Crystal Palace pour Mamadou Sakho. Le joueur aurait déjà donné un accord verbal avec les Eagles.

En manque de temps de jeu à Liverpool, Mamadou Sakho a rejoint Crystal Palace en prêt cet hiver. Bien lui en a pris car l'international français s'est totalement relancé chez les Eagles a apporté davantage de stabilité à sa nouvelle équipe. Ce week-end, l'ancien défenseur du PSG va retrouver les Reds, avec qui il est toujours sous contrat. Convaincant depuis son arrivée à Crystal Palace, Mamadou Sakho ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir mais ne s'en préoccupe pas pour le moment, malgré les rumeurs du Liverpool Echo avançant que les Reds réclameraient 35 millions d'euros pour le vendre.

" Dimanche, ce sera étrange. Je serai avec l’équipe de Palace. Pour ce match, je suis dans une position étrange. J’ai un pied dans chaque camp. J’appartiens encore à Liverpool, une bonne équipe avec un super manager. C’est un club que j’apprécie vraiment. J’ai eu cette super relation avec les fans de Liverpool et les joueurs. Mais à présent, j’ai la même relation avec les fans de Palace. L’équipe est bonne. Vous savez, parler de mon avenir maintenant est un peu égoïste. Oui, égoïste. Ce n’est pas le moment. Mon seul but est la mission que j’ai accepté à Crystal Palace. J’essaye de les aider à réussir ce qu’ils doivent faire. Je fais partie de l’équipe et c’est l’équipe qui compte. Pas mon avenir, pas mon contrat ou ce qu’il va se passer après", a expliqué Mamadou Sakho dans les colonnes de The Guardian

Le défenseur de Crystal Palace ne ferme aucune porte : "Tout ce qui compte, c’est de mettre Palace en sécurité. Et nous en sommes pas encore là. Si je portais le maillot de Liverpool encore, je serais heureux. J’ai encore trois ans de contrat là-bas. Mais si je dois rester à Palace, je serais aussi content. Je suis heureux. Je me sens bien ici. Je suis aussi une personne qui est ambitieuse. Donc je laisserai mes agents faire cet été et nous verrons où nous en sommes".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages