Le Matador est de retour !

Comme chaque semaine, Pierre Ménès (consultant Canal +) s'exprime sur Yahoo sur l’actualité du football. Aujourd’hui, il nous parle du retour de Cavani dans le onze de départ du PSG pour le match à Brest samedi (17h30).

Edinson Cavani (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)
Edinson Cavani (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)

C’est donc la liesse absolue parmi les fans transis du PSG : le Matador, le meilleur buteur de l’histoire du club, l’homme à qui on manque soi-disant de respect depuis des semaines, va jouer à Brest ! Vous l’avez compris au ton ironique que j’emploie, tout cela m’agace prodigieusement. D’abord parce qu’on a tendance à oublier un peu vite que le buteur uruguayen s’est blessé. Une blessure peu spectaculaire mais qui a mis un temps infini à guérir, un peu comme la blessure de Neymar qui était encore moins spectaculaire mais était également assez longue.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Avec un joueur de 32 ans au style de jeu peu économe, qui a connu deux blessures l’an dernier - une au mollet pendant la Coupe du monde avec l’Uruguay, l’autre à la hanche sur son péno contre Bordeaux avec Paris -, il faut appeler un chat, un chat : Edinson Cavani est désormais un joueur fragile. C’est un paramètre à prendre en compte. Moi, je ne crois pas du tout à la théorie selon laquelle Tuchel et le PSG lui manqueraient de respect, notamment parce qu’il est en fin de contrat.

Paris a très logiquement recruté Icardi, pour préparer l’avenir et pour instaurer de la concurrence en attaque, parce qu’on s’est aperçu l’an dernier qu’avec les longues blessures de Neymar et Cavani, il ne restait plus que Choupo-Moting devant. Cavani s’est blessé, Icardi a joué et Icardi a marqué but sur but. À partir de là, comment justifier le fait de (...)

Lire la suite sur MyCanal.fr

À lire aussi