Loïc Bruni, vainqueur d'un 5e titre mondial : « C'est historique ! »

Après avoir réalisé un incroyable triplé français lors de la finale des Mondiaux de VTT de descente aux Gets, Loïc Bruni, sacré, Amaury Pierron, 2e, et Loris Vergier, 3e, nous confient leur ressenti sur cette course acharnée et l'ambiance exceptionnelle mise par le public tricolore.

Leur performance est magistrale. Majuscule. Historique. Les vététistes français ont tout raflé lors de ces championnats du monde de descente, à domicile, sur la piste des Gets. Loïc Bruni, vainqueur d'un cinquième titre mondial (après 2015, 2017, 2018 et 2019), Amaury Pierron et Loris Vergier nous livrent leur ressenti après cette journée exceptionnelle, marquée par une ambiance rarement vue sur une compétition de VTT en France.

lire aussi

VTT : Triplé français aux Championnats du monde, 5e titre pour Loïc Bruni, Amaury Pierron 2e, Loris Vergier 3e

LoÏc Bruni, vainqueur d'un cinquième titre mondial : « C'est incroyable de gagner à nouveau ce titre aux Mondiaux, et surtout c'est magnifique de le faire ici, en France. Et qu'on soit trois Français sur le podium, c'est historique ! Je reviens de loin cette année. J'étais très bien préparé, j'ai bien démarré la saison et je me blesse. J'arrive à revenir et de nouveau une blessure (à l'épaule, à Mont-Saint-Anne, début août). Rien n'allait jusqu'à présent mais j'ai tout donné et ça a payé aujourd'hui. Les fans nous ont clairement portés. Depuis ce matin (samedi), ce que je vis est incroyable. J'ai essayé de prendre le temps de faire des photos, de m'imprégner de cette ambiance, parce que je sentais qu'on vivait un moment unique. Ça m'a pris de l'énergie mais le public me l'a rendue sur la piste. Je vais vraiment kiffer un maximum parce que celle-là, elle a un goût très particulier. »

Amaury Pierron, deuxième et médaillé d'argent: « La deuxième place n'est clairement pas celle que je visais aujourd'hui. Mais voir trois Français sur le podium, c'est incroyable, et je suis vraiment heureux et fier de partager ce podium avec Loïc et Loris. Ce matin (samedi), en ouvrant la fenêtre de ma chambre, j'ai vu tous ces supporters monter vers la piste, ça m'a mis dans un bon mood. J'ai fait une bonne course, mais ce n'était pas un run de victoire.

Je suis un peu triste, mais je sais que je veux une fois dans ma carrière mettre ce maillot arc-en-ciel. Loïc sait qu'il me met les crocs (rires), mais je compte bien me battre. En équipe de France, on se connaît tous vraiment bien, on partage beaucoup et la concurrence est très saine. C'est aussi ce qui nous pousse à nous surpasser en permanence. À l'arrivée, voire la foule qui débarque, qui envahit toute la raquette, ça remonte un peu le moral ! Tous les fans étaient contents et je ne les remercierais jamais assez de ce qu'ils nous ont apporté cette semaine. »

lire aussi

Toute l'actualité du VTT

Triplé français, 5e titre pour Bruni