Loïc Puyo : "Je commençais toujours par enfiler la jambe droite"

SO FOOT
·1 min de lecture

"D'abord la jambe gauche, toujours, chaussettes, chaussures, puis la jambe droite." On se souvient tous de cette pub mythique de Zizou. Si je n'ai pas le même talent que lui, j'ai en revanche la même routine. Et quand je dis routine, j'attribue avant tout ça à de la superstition. Je ne sais pas à quand remonte cette pratique dans ma carrière, mais j'ai l'impression d'en avoir toujours été imprégné. De toujours avoir calculé les moindres gestes, répété les mêmes programmes d'avant-match. Et dans le monde du foot, je suis sûr de ne pas être un cas isolé car les superstitions sont omniprésentes. Que ce soit chez les joueurs, les coachs et même les supporters. Moi, en tout cas, j'en ai plein. J'irais même jusqu'à dire que ça m'a bouffé, pendant ma carrière. Mes superstitions ont fluctué au fil des saisons et sont de moins en moins présentes aujourd'hui, mais c'est à Amiens que j'ai été le plus touché. Pourtant, on… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com