L'obstacle va remplacer l'équitation dans le pentathlon moderne après Paris 2024

L'équitation (ici Valentin Prades) va disparaître du pentathlon moderne. (P. Lahalle/L'Équipe)

Le congrès de l'union internationale de pentathlon moderne a voté ce week-end pour le remplacement de l'équitation par une nouvelle épreuve, l'obstacle, après les JO 2024.

Le Congrès de l'union internationale de pentathlon moderne (UIPM) a adopté ce week-end le remplacement de l'équitation par une nouvelle épreuve, l'obstacle, après les JO 2024. Les délégués ont voté à 69 voix pour (11 contre). Depuis un an et l'annonce de la suppression de l'équitation, l'obstacle (rendu populaire par des émissions comme Koh Lanta ou Ninja Warrior) avait été proposé comme nouveaux sport.

lire aussi : « J'ai vraiment peur pour le sport » : la suppression de l'équitation inquiète les pentathlètes

Des pentathlètes, dont le champion olympique britannique Joe Choong, se sont opposés à cet abandon de l'équitation au sein de l'organisation Pentathlon united. Les dirigeants de l'UIPM ont répété que ce changement était indispensable pour permettre au sport de demeurer olympique après 2024.

Le congrès a également rejeté dimanche une motion de défiance demandant le départ de Klaus Schormann, le président de l'UIPM depuis 1993. La motion devait recueillir une majorité des deux-tiers, soit 37 votes, pour être adoptée, et en a obtenu seulement 13. Schormann avait été réélu en 2021 pour un huitième mandat.

lire aussi : L'avenir de l'équitation décidé ce week-end.