Loeb rassuré malgré "quelques erreurs" de navigation

Basile Davoine
·3 min de lecture

Au lendemain d'une journée de galère qu'il a décrite comme l'une de ses pires expériences vécues à ce jour sur un Dakar, s'est rassuré sur la deuxième étape entre Bisha et Wadi Ad-Dawasir. Si le Français rend un peu plus d'un quart d'heure aux leaders ce lundi, il a longtemps figuré à moins de dix minutes des pilotes Mini et il se réjouit surtout des sensations retrouvées au volant du BRX Hunter. Seule ombre au tableau : quelques minutes perdues en fin de spéciale suite à des erreurs de navigation. Le bilan demeure toutefois positif alors que le duo Loeb-Elena intègre le top 10 du classement général, septième à 36'40 de Stéphane Peterhansel.

"C'était une bien meilleure journée aujourd'hui", confirme Loeb. "Au niveau du pilotage, j'ai fait une bonne étape. J'ai attaqué du début à la fin sans subir de crevaison et sans rester coincé dans les dunes. Concernant la navigation, nous avons fait quelques erreurs, mais c'était incroyablement compliqué vers la fin pour voir les pistes et trouver le chemin. Nous avons peut-être perdu un peu de temps, mais sinon nous avons bien fait les choses et nous sommes là où nous devons être."

Lire aussi :

Autos, Étape 2 - Al-Attiyah de retour, le bon coup pour Peterhansel Une bonne affaire signée Peterhansel

Le scénario a été quelque peu identique pour l'autre 4x4 de l'équipe gérée par Prodrive, avec également des problèmes de navigation pour , qui ont toutefois coûté davantage de temps à l'Espagnol, qui a concédé plus d'une demi-heure.

"C'était une bonne étape, mais difficile", reconnaît-il. "Les conditions et le terrain étaient compliqués, mais c'était un bon test pour le Hunter et nous sommes contents des performances de la voiture. Nous avons perdu du temps à cause de problèmes de navigation, mais ça fait partie du rallye-raid. Tout n'est pas question de vitesse, la navigation est la clé. Dans l'ensemble, c'est une journée positive, peut-être que le temps ne le montre pas, mais je suis optimiste par rapport à ce que nous avons appris aujourd'hui."

Rassuré, le team BRX l'est aussi. Pour l'équipe nouvelle-venue en rallye-raid, cette deuxième étape avait une véritable valeur de test, de par sa consistance mettant les machines à rude épreuve.

"L'étape d'aujourd'hui était supérieure à tout ce que nous avons rencontré en essais, donc voir les deux voitures la terminer sans problème technique est très positif", souffle Richard Thompson, ingénieur en chef. "Ce qui était vraiment encourageant, c'était de voir Seb aller très vite à certains moments de la spéciale, démontrant que le rythme et la fiabilité sont au rendez-vous. Nous devons nous appuyer là-dessus et attaquer pour remporter une étape."

Le point sur le Dakar

Pilote

Auto

Temps

1

France

S. Peterhansel

Mini

7h17'18

2

Spain

C. Sainz

Mini

+6'37

3

Qatar

N. Al-Attiyah

Toyota

+9'14

4

France

M. Serradori

Century

+14'21

5

Poland

J. Przygonski

Toyota

+24'27

6

Saudi Arabia

Y. Al-Rajhi

Toyota

+27'32

7

France

S. Loeb

BRX

+36'40

8

South Africa

Brian Baragwanath

Century

+37'51

9

Netherlands

B. Ten Brinke

Toyota

+41'49

10

Spain

N. Roma

BRX

+41'55