L'oeil de François Gabart - le Cabo Frio : "les écarts entre les marins vont se resserrer"

Clément Pons
·1 min de lecture

Quel regard portez-vous sur ces derniers jours de course, avec un resserrement des positions à l'avant ?
François Gabart :
"C'est assez passionnant ce qu'il se passe ! On franchit le Cap Horn avec une flotte hyper compacte, je pense que ce n'est jamais arrivé dans l'histoire du Vendée Globe qu'il y ait aussi peu de temps entre le premier et le 10e au Cap Horn. C'est exceptionnel quand on suit la course de près, ça laisse du suspens."

On a assisté ces dernières heures à beaucoup de mouvement en tête de course. Charlie Dalin (Apivia) a repris la tête, Yannick Bestaven (Maître Coq IV) a été doublé par Thomas Ruyant (LinkedOut)... Comment est-ce que cela s'explique ?
FG :
"Il se trouve qu'il y a une zone au large de Rio de Janeiro, le Cabo Frio, qu'on appelle front froid permanent. C'est une zone où des dépressions se génèrent, où il n'y a pas de vent, une zone de transition entre les dépressions qui vont ensuite partir dans l'Atlantique sud. Il y a pas mal d'orages, de grain, beaucoup d'instabilité et peu de vent, ou en tout cas il est très irrégulier et incertain. Cette zone est toujours pénible à traverser et il se...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi