L'OL s'impose avec autorité contre Montpellier

·3 min de lecture

L'OL s'est imposé contre Montpellier (5-2) ce samedi après une deuxième période de haut niveau.

Le match : 5-2

L'OL a réussi l'une de ses meilleures mi-temps, la deuxième, de sa saison. Après avoir menés très vite grâce à Moussa Dembélé d'une frappe de près (1-0, 26e) puis Jonas Omlin qui a repoussé malencontreusement un beau coup franc de Thiago Mendes sur la transversale (2-0, 43e), les Lyonnais ont explosé. Comme trop souvent depuis des mois.

lire aussi

Le film de Lyon - Montpellier

Montpellier est revenu au bout de la première période par Elye Wahi sur une passe magnifique de Teji Savanier (2-1, 45e + 1) puis sur un penalty de ce dernier consécutif à une main de Thiago Mendes (2-2, 45e + 4). Si l'équipe avait montré à la fois de la qualité et de la fébrilité, elle a laissé ses défauts au vestiaire après la pause.

lire aussi

La 34e journée de Ligue 1

Ce fut alors parfois impressionnant entre la vitesse des uns, la qualité technique ou la puissance des autres. L'équipe a marqué trois fois par Houssem Aouar, d'une frappe à l'entrée de la surface (3-2), puis Karl Toko Ekambi et enfin Aouar sur une passe du Camerounais (5-2, 90e). Les attaquants ont affiché une belle complémentarité et auraient pu inscrire d'autres buts à l'image de cette frappe de Toko Ekambi sur le poteau (55e), à l'issue d'une action de grande classe, ou ces face-à-face perdus par Dembélé ou Lucas Paqueta devant Omlin.

lire aussi

Le classement de Ligue 1

Mais il sera difficile d'en vouloir à ces hommes tant ils ont donné aussi bien offensivement que défensivement. Seule ombre au tableau : le public a pris à partie Toko Ekambi coupable d'avoir mis son index devant sa bouche après des sifflets. Il a donc terminé son après-midi dans une ambiance compliquée. C'est la raison pour laquelle Aouar puis ses équipiers sont allés le remercier pour sa passe décisive sur le dernier but dans un geste de solidarité.

Le joueur : Paqueta volontaire

Dès le coup d'envoi, il s'est jeté sur ses adversaires comme un mort de faim. On l'a senti prêt à en découdre, volontaire. Et le Brésilien, moins bien depuis quelque temps, a été au coeur de la plupart des actions dangereuses de l'OL grâce à sa vista technique et sa volonté de ne rien lâcher. S'il n'a pas marqué, il a participé, à sa manière, à l'ouverture du score en voyant sa frappe contrée être reprise par Dembélé.

Il lui reste maintenant à retrouver son efficacité. Il aurait pu notamment finir une action magnifique lancée par Dembélé (47e) mais il a trouvé Omlin sur sa route. Deux ou trois fois, il aurait pu mieux jouer certains coups. Mais Bosz ne devrait pas être mécontent de sa performance.

16

Moussa Dembélé a encore marqué un but important en ouvrant le score. C'est le seizième de la saison en 26 matches pour celui qui porte le brassard en l'absence de Léo Dubois. Il a encore pesé énormément, a été très intéressant dans son jeu de remises, il a offert notamment de belles occasions à ses partenaires. Ses courses défensives en seconde période ont aussi beaucoup servi son équipe même s'il aurait dû être plus efficace sur certaines actions.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles