L'OL tenu en échec par Nice, avec deux penalties de Pépé et Lacazette

Anciens coéquipiers à Arsenal, Lacazette et Pépé ont marqué. (A. Martin/L'Équipe)

Invaincu depuis sept matches, toutes compétitions confondues, Nice a pris un point sur le terrain de l'OL.

Le match : 1-1Il y a un mois, Laurent Blanc expliquait lors de sa conférence de presse de présentation qu'il ne pourrait pas transformer l'OL en quelques semaines, notamment sur le plan physique. Il avait raison. Sa nouvelle équipe a pris un petit point contre Nice, au Groupama Stadium (1-1). Lyon (8e) a du travail pendant la longue trêve qui s'ouvre, pendant la Coupe du monde.

lire aussi : Le film du match

Ce vendredi soir, les Gones se sont notamment heurtés au duo défensif Todibo-Dante. Ce dernier, a vécu un drôle de match. À la 66e, il a dévié sur son poteau un tir de Tagliafico mais il s'est vite repris en empêchant Lacazette de la pousser au fond. À la 88e, amoindri par des crampes, il a concédé le penalty de l'égalisation lyonnaise (voir par ailleurs). Affichant un faible xG (0,56 hors penalty), l'OL n'a rien créé dans son organisation en 4-3-3 avec Toko Ekambi et Tetê sur les ailes. Sorti du banc, Dembélé a tout juste cadré une tête sur corner (86e).

lire aussi : Calendrier/résultats de la 15e journée

La défense, privée de Jerome Boateng, a été fébrile. Une grossière erreur du jeune Diomandé a donné une grosse occasion à Diop (29e). À la 43e, une reprise dans un angle fermé d'Atal a été repoussée en corner par Lopes, qui a aussi dévié une tentative enroulée de Pépé (63e). C'est un penalty de l'Ivoirien qui a débloqué une rencontre de faible niveau.

Le fait : deux penalties généreux et réussis par les ex d'ArsenalPeu après la demi-heure de jeu, Nicolas Pépé est trouvé en retrait dans la surface : le joueur prêté par Arsenal frappe et son tir est repoussé par le bras de Nicolas Tagliafico. Alerté par l'arbitre vidéo, M.Wattelier accorde alors un penalty sévère. Pépé se présente face à Anthony Lopes, qui sort sa tentative en s'avançant trop. M.Wattelier le fait tirer une nouvelle fois et le Niçois ne se rate pas pour ouvrir le score. En fin de match, le directeur du jeu a donné un penalty, encore généreux, à Alexandre Lacazette, pour un contact de Todibo. Sentence transformée par l'attaquant de l'OL, sous les fumigènes des Bad Gones, qui fêtaient leurs 35 ans.

lire aussi : Le classement

lire aussi : Karim Benzema avec le Ballon d'Or au Groupama Stadium