L'OL toujours sans directeur sportif depuis le départ de Juninho

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Bruno Cheyrou n'a pas vraiment repris la place laissée vacante par Juninho. (A. Martin/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si Benoît Cheyrou a davantage de prérogatives depuis le départ de Juninho, il n'est pas directeur sportif de l'OL, ni dans les termes ni dans les faits.

Depuis le départ de Juninho, en décembre, deux ans et demi seulement après l'arrivée du Brésilien au poste de directeur sportif, l'OL n'a recruté personne pour occuper la fonction.
Le club lyonnais a seulement rétabli Bruno Cheyrou dans ses anciennes prérogatives, en charge du recrutement et de la supervision de l'équipe masculine, des féminines et des jeunes.

Le club, qui considère, à tort ou à raison, que le nombre de scouts n'est pas si important à une époque où les bons joueurs sont identifiés depuis longtemps, travaille avec une équipe réduite et laisse Cheyrou s'occuper du recrutement en collaboration avec Peter Bosz, alors que Vincent Ponsot s'occupe de la négociation, en fonction de ce qui est ou non accessible.

Le nouvel actionnaire pourrait choisir son homme
Dans la définition de son poste, Bruno Cheyrou n'est pas loin d'être un directeur sportif, mais il n'en assumera pas chaque aspect et ne prendra pas la parole, médiatiquement, les soirs de match, par exemple.

Il continuera de se poser la question de la présence d'un homme du foot capable de prendre la parole en situation de crise pour défendre le club et responsabiliser les joueurs, comme l'a longtemps fait Bernard Lacombe, comme Juninho ne le faisait pas, et comme quelqu'un aurait sans doute dû le faire la saison dernière. Mais, sur ce plan-là comme sur d'autres, il est possible que le changement d'actionnaire majoritaire ait des conséquences.

lire aussi
Toute l'actu du mercato

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles