L'OL a vu Nicolas Tagliafico (Ajax), Quentin Merlin (Nantes) est aussi suivi

Les dirigeants de l'OL ont pu se rapprocher de Nicolas Tagliafico, leur cible prioritaire au poste latéral gauche, en fin de semaine dernière. Ils ont un accord formel avec son club de l'Ajax Amsterdam depuis dix jours. En parallèle, la situation de Quentin Merlin est observée de près.

Dans ce mercato, l'OL avance de façon méthodique et essaye de ne jamais trop s'écarter de la ligne directrice tracée de concert par Vincent Ponsot (directeur du football), Bruno Cheyrou (responsable du recrutement) et Peter Bosz (entraîneur). Après l'échec de la piste Tyrell Malacia, parti à Manchester United, le trio avait ainsi défini une nouvelle priorité de recrutement au poste de latéral gauche, ainsi que l'avait révélé L'Equipe le 2 juillet : Nicolas Tagliafico.

lire aussi

Toute l'actu de l'OL

L'OL a d'ailleurs obtenu il y a près de deux semaines un accord avec l'Ajax Amsterdam, autour de 4 M€, pour racheter la dernière année de contrat de l'international argentin (29 ans, 40 sélections). Mais ce dernier se faisait désirer et semblait attendre d'éventuelles offres de Premier League, où Brighton le courtise. Vendredi dernier, enfin, Cheyrou a pu progresser sur ce dossier. En marge du match amical entre l'Ajax et Eupen (1-1), le dirigeant lyonnais aurait rencontré l'entourage de Tagliafico et avancé ses pions. L'Argentin, désormais barré par la recrue Owen Wijndal, semble en tout cas bien plus réceptif à l'intérêt de l'OL qu'il y a dix jours.

La piste Estpuninan jamais vraiment explorée, pas encore d'offre pour Merlin

Alors que l'OL avait pensé à Pervis Estupinan (Villarreal) et Alex Grimaldo (Benfica) en solutions de recours, le club rhodanien n'a jamais approfondi ces deux pistes onéreuses. Le club espagnol demandait près de 20 M€ pour son latéral équatorien (24 ans, sous contrat jusqu'en 2027), mais l'OL n'était pas disposé à investir plus que sur Malacia (12+3).

Les dirigeants lyonnais, en parallèle, travaillaient un plan B encore plus séduisant à leurs yeux : celle menant à Quentin Merlin, le jeune latéral du FC Nantes, qui sort d'une saison pleine avec son club formateur (33 apparitions toutes compétitions confondues). Puisque les Rhodaniens espèrent toujours Tagliafico, ils n'ont pas encore adressé la moindre offre aux Canaris pour leur international Espoirs (20 ans). Mais ils suivent sa situation de très près, tandis que son prix (environ 10 M€) entre dans leurs finances. Au courant de l'intérêt lyonnais, le Nantais reste concentré sur sa préparation avec son club actuel mais il n'y est pas insensible.

lire aussi

Toute l'actu des transferts

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles