L'Olympique de Marseille et Zubizzareta en restent là

SO FOOT
So Foot

Que ce soit en tant que gardien ou dirigeant, Andoni Zubizarreta ne le sait que trop bien : les critiques font partie du métier. "J'essaie de faire la part des choses et de différencier les critiques qui sont constructives ou pas, expliquait-il au Phocéen en octobre dernier, après les réserves dont il faisait l'objet. C'est quelque chose que j'ai appris dans le foot. Quand je jouais au football, après le match, c'était moi qui connaissais mieux ce que j'avais fait de bien et de moins bien. Si quelqu'un dit quelque chose de faux, ça te fait mal, mais pas trop. En revanche, quand quelqu'un te dit quelque chose que tu penses vraiment, ça te fait plus mal." Ce jeudi, il n'était plus tant question de critiques que de choix. Et celui qu'ont fait conjointement l'Olympique de Marseille et son directeur sportif a été de séparer leurs…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi