L'OM enchaîne à Montpellier et conforte sa troisième place

L'OM enchaîne à Montpellier et conforte sa troisième place

L'OM s'est imposé à Montpellier (2-1), ce lundi soir, malgré des frayeurs en fin de match, et a conforté sa troisième place au classement.

Le match : 1-2

Les Marseillais ont débuté l'année comme ils n'avaient pas terminé la précédente. Quatre jours après le festival offensif face à Toulouse (6-1), pour clore 2022, les joueurs d'Igor Tudor ont été beaucoup moins emballants à Montpellier (2-1), ce lundi soir. Contre un adversaire solide et toujours tranchant en contre-attaque, les Olympiens ont eu de grosses difficultés à se procurer des occasions dangereuses. Le match s'est finalement débloqué en début de deuxième période et ce sont deux défenseurs qui se sont distingués. Nuno Tavares a d'abord ouvert le score sur un bel enchaînement crochet du gauche - frappe du droit dans le prolongement d'une belle action où Veretout avait vu sa tête détournée par Omlin (47e). Les Marseillais ont confirmé leur bonne entame de deuxième période avec un but contre son camp de Maxime Estève, sous la pression de Chancel Mbemba (61e).

lire aussi : Le film du match

Les Montpelliérains ont cédé en quinze minutes après avoir plutôt bien tenu tête à l'OM pendant les quarante-cinq premières, où les actions ont été très rares. C'est finalement Jonathan Clauss, sur un centre devenu un tir vu sa trajectoire, qui a manqué l'ouverture du score mais Jonas Omlin, vigilant, a détourné le ballon sur sa transversale (18e). Le piston droit marseillais n'a pas eu l'opportunité de se distinguer davantage et il a été contraint de céder sa place à Issa Kaboré, sur blessure. Cela n'a pas semblé déstabiliser l'OM, même si l'international burkinabé a été terriblement brouillon avec le ballon. Mais les Marseillais se sont appuyés sur leurs hommes forts, Valentin Rongier, indispensable au milieu, ou encore Alexis Sanchez, infatigable devant pour ouvrir les brèches pour ses coéquipiers.

Mais, sous le coup de la fatigue, peut-être, et de la tension, certainement, les Olympiens ont laissé filer la fin de la rencontre entre l'expulsion, très évitable, de Nuno Tavares (88e), et le penalty provoqué par Pau Lopez (90e) et transformé par Téji Savanier (90e+1). Mais les Héraultais se sont réveillés beaucoup trop tardivement pour espérer un autre résultat et les Marseillais ont ainsi signé un nouveau succès qui leur permet de conforter leur troisième place au classement.

Pitau : « Il y a de la déception »

Le joueur : Nuno Tavares a retrouvé le sourireLe piston gauche de l'OM a repris la compétition, après la coupure liée à la Coupe du monde 2022, comme il l'avait commencée. Après des débuts tonitruants marqués notamment par trois buts lors des quatre premières journées de la saison, le Portugais a retrouvé son efficacité redoutable. Buteur face à Toulouse (6-1), le 29 décembre, le gaucher a de nouveau trouvé le chemin des filets face à Montpellier (2-1), ce lundi soir. Cette fois, son but - du droit - a même été décisif puisqu'il a permis à l'OM d'ouvrir le score. Plutôt entreprenant tout au long de la rencontre, il a terminé le match sur une fausse note en écopant d'un carton rouge direct, après intervention du VAR, pour un coup de pied sur Arnaud Souquet (88e).

lire aussi : Le classement de Ligue 1