L'OM réussit sa première avec Igor Tudor contre Marignane-Gignac en amical

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
L'OM a décroché une victoire convaincante pour sa première sortie sous Igor Tudor. (@OM_officiel/Twitter)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une Commanderie à huis clos, l'OM a aisément dominé Marignane-Gignac, pensionnaire de N2 (4-1), mercredi en match amical. Les recrues Samuel Gigot et Isaak Touré ont assuré, Bamba Dieng a brillé.

Le petit Bamba Dieng qui se crée une foultitude d'actions et marque sur les plus compliquées, le nonchalant Duje Caleta-Car qui glisse et permet à Marignane-Gignac d'égaliser en début de seconde période... Par rapport à la fin de saison dernière, les fidèles de l'OM, qui ont assisté à la retransmission de ce premier match amical de l'été, remporté 4-1 face au voisin de National 2, n'auront pas été trop dépaysés.

Sur le banc de touche, un crâne rasé, certes un peu plus haut perché, en a remplacé un autre, et pour son baptême de feu, le Croate Igor Tudor a déroulé son système de jeu. Un 3-4-2-1 rappelant ses schémas tannés à l'Hellas Vérone, lors de l'exercice précédent. Sead Kolasinac et Pol Lirola ont débuté sur les postes clés de pistons, Mattéo Guendouzi et Oussama Targhalline ont été alignés dans l'entrejeu, la paire Gerson-Payet venant en soutien de l'attaquant de pointe, Cédric Bakambu, auteur de l'ouverture du score (24e) suite à un corner, mais plutôt maladroit dans l'ensemble.

Caleta-Car apathique après son entrée en jeu

Lors de cette première période dans une Commanderie à huis clos, les recrues Samuel Gigot et Isaak Touré, positionnés en défense centrale aux côtés du jeune Yakine Saïd M'madi, ont étalé leur puissance et leur sérénité. L'Avignonnais, plus expérimenté après quatre saisons au Spartak Moscou, a commandé les débats, quand Touré, lui, n'a pas hésité à se projeter vers la surface adverse.

lire aussi

Igor Tudor chamboule déjà son staff à l'OM

Il a ainsi obtenu un bon coup-franc plein axe (33e), après avoir scalpé au passage un pauvre joueur de Marignane. Il faut dire que les accidents sont vite arrivés avec le bonhomme de 2,04 m, les visages adverses arrivant au niveau de ses coudes. Cette intensité a contrasté avec l'apathie de Caleta-Car en seconde période. Dans le viseur de sa direction, qui veut absolument le vendre cet été pour éviter un départ libre en 2023, le Croate sème parfois le doute.

Un doublé et un double poteau pour Dieng

Un qui ne dort jamais, en revanche : le tonitruant Bamba Dieng. L'international sénégalais s'est offert une seconde période de grand luxe, avec une réalisation sur une offrande de Cengiz Ünder (53e) et un lob astucieux sur une ouverture de Pape Gueye (90e+2). Le gourmand a aussi converti un penalty qu'il a obtenu (83e) et tiré deux fois sur le poteau. Déjà très en jambes, capable de presser haut comme de prendre la profondeur, il semble parfaitement adapté aux idées de Tudor, à ce jeu direct vers la cage adverse, à l'image de Giovanni Simeone du côté du Hellas Vérone.

Considéré comme une valeur marchande importante par sa direction, Dieng pourrait concurrencer Arkadiusz Milik, préservé mercredi soir, tout comme les blessés de longue date, Konrad de La Fuente et Leonardo Balerdi. Au rayon jeunes, Oussama Targhalline a régalé pendant les vingt premières minutes avant de s'effacer, et le Turc Bartug Elmaz, 19 ans, a réussi quelques longues transmissions bien senties en seconde période.

lire aussi

Toute l'actu de l'OM

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles