L'OM s'en sort bien

Sans briller, l’OM a arraché un précieux succès dans les dernières minutes à Nantes samedi, pour le compte de la 2e journée de L1 (1-0). L’unique buteur du match se nomme Lucas Ocampos. 

Marseille a souffert à Nantes mais Germain et les siens ont enchaîné un 2e succès de rang en L1…

L’OM a gagné mais l’OM s’est fait peur samedi à Nantes. Les Marseillais ont dû batailler ferme et attendre la 88e minute pour s’offrir, grâce à un but de raccroc d’Ocampos, un 2e succès de rang en L1. Surclassés à Lille lors de la précédente journée (3-0), les Nantais n’ont cette fois pas démérité. Avec 3 blessés et 3 changements au bout de 24 minutes, et un éclopé à l’épaule bandée (Diego Carlos) à partir de la 73e minute, les Canaris ont vécu une après-midi vraiment atypique.



Dominés en première période, les hommes de Ranieri ont progressivement pris le dessus au retour des vestiaires, sans pour autant parvenir à tromper Mandanda (54e, 59e). En fin de match, Sala a touché la barre de la tête (89e) et dans la foulée, Thomasson a manqué l’inmanquable seul face à Mandanda (90e). Du côté de l’OM, ce succès aux forceps ne doit pas masquer de nombreuses lacunes. Zubizarreta a d’ailleurs dû avoir les oreilles qui sifflaient à la Beaujoire.


Le directeur sportif de l’OM est désormais au centre de toutes les attentions. Car pour espérer finir la saison dans le TOP 3, le club phocéen va devoir recruter vite et bien. Germain est bien trop seul en attaque et, sans Payet (blessé), c’est le très faible Njie qui a été titularisé sur la ligne offensive. Au milieu, un joueur aussi limité techniquement que Zambo Anguissa n’a rien à faire dans un “Champion’s Project”. Souvent fébrile, la bande à Garcia a toutefois réussi à ramener trois points de son premier déplacement de la saison en L1. Idéal avant le barrage aller de Ligue Europa, à Domzale, jeudi.


Le chiffre : 2400
L’OM a disputé samedi à Nantes son 2400e match en Ligue 1.

Les tops et les flops
L’homme du match a été inconstestablement Tatarusanu. Pour sa première en L1, le portier international roumain a écoeuré les Marseillais en première période en réussissant pas moins de 6 arrêts décisifs. Parmi les tops, citons Mandanda, auteur lui aussi de plusieurs arrêts déterminants (5e, 54e, 59e) et le jeune nantais Moutoussamy. Parmi les flops, Zambo a gagné la palme des passes ratées, tandis que Njie a semblé erré comme une âme en peine en attaque.


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages