Ce que l'on sait des affaires d'agressions sexuelles dans le monde du judo

Apolline Merle
·1 min de lecture

► Trois témoignages chocs

L'enquête de nos confrères du Parisien donne la parole à trois femmes, trois anciennes judokates, qui ont toutes subi des violences. Marie avait 18 ans au moment des faits et était membre d'un pôle France. Un soir de 2002, un cadre technique est venu se coucher dans son lit auprès d'elle. "Il était contre moi, je n'ai pas dormi, j'ai cogité", raconte-t-elle. Si aucune violence physique n'est commise cette nuit-là, le harcèlement se poursuit par des sms en masse, comme celui-ci : "Souviens-toi de la nuit dernière". Cette même enquête du Parisien met aussi en lumière le témoignage de Cécile, qui a vécu "l’enfer" entre septembre 2001 et juin 2004 lors de ses années dans un pôle Espoirs. Elle y a subi les "humiliations physiques et les insultes" de son entraîneur de l'époque.

Le dernier témoignage est celui de C. Cette jeune femme, aujourd'hui âgée de 23 ans, affirme avoir été violée pendant plusieurs mois, à l'âge de 13 ans, par son professeur de judo. Cela a débuté par des sms "anodins". Puis a commencé le harcèlement par sms, le chantage, les violences physiques lors des entraînements, la soumission, la jeune femme vit alors un calvaire....

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi