Longboard dancing : Marina Alyssa Correia, une championne du monde qui veut "casser les barrières"

Clément Pons
·1 min de lecture

C’est un raz-de-marée inattendu qui a déferlé sur les réseaux sociaux cette semaine. Le point de départ ? Un message de fierté posté par Marina Alyssa Correia sur Twitter expliquant qu’elle devenait la première femme noire championne du monde de longboard dancing - combinaison de pas de danse et de figures sur une planche un peu plus longue qu’un skateboard.

Nul doute que la sportive de 23 ans n’imaginait pas la déferlante de commentaires condescendants et parfois racistes qui allait suivre. Certains ciblent ouvertement sa couleur de peau, jugée pas assez foncée. "Je suis métisse de par mes origines capverdiennes et brésiliennes, mais je suis une femme noire, avec des parents noirs, une famille noire", est-elle obligée de se justifier avant de voir - enfin - la vague de haine retomber.

"Un message pour les femmes qui sont peu représentées dans cette discipline"

"On m'a critiqué en expliquant que j'essayais de promouvoir mon identité pour percer, ce qui est totalement faux", précise-t-elle. "On s’en fout de la couleur de peau, du genre ou de quoi que ce soit. C'était juste un message d’espoir pour les gens passionnés et surtout pour les femmes qui sont peu représentées dans cette discipline." Le "bad buzz" a...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi