Lorenzo pense que Yamaha doute de lui à cause du test de Portimão

Léna Buffa
·2 min de lecture

Avec l'annonce ce mercredi d'une possible prolongation de l'absence de Valentino Rossi, Yamaha a fait savoir que, cette fois, le pilote italien serait remplacé s'il devait manquer un troisième Grand Prix à cause de sa contamination au coronavirus. Seulement, le pilote choisi par le constructeur est Garrett Gerloff, actuellement engagé en WorldSBK, et non , essayeur star de l'équipe MotoGP.

Le Majorquin n'est visiblement pas surpris et assure dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport ne pas avoir été envisagé par Yamaha comme un remplaçant possible pour son ancien coéquipier. Pour lui, le vent a tourné lors du test réalisé à Portimão il y a un mois. "Je pense qu'étant donné que je n'ai pas été assez compétitif lors du test de Portimão, ils n'y ont même pas pensé", estime-t-il auprès du journal italien.

Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing<span class="copyright">Yamaha MotoGP</span>
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory RacingYamaha MotoGP

Yamaha MotoGP

Lorsque Yamaha a choisi de ne pas remplacer en Aragón, le responsable de l'équipe avait fait savoir que le nom de Jorge Lorenzo serait envisagé s'il était nécessaire de nommer un intérimaire pour une prochaine absence. La nomination de Garrett Gerloff, qui n'a jamais piloté de MotoGP à ce jour, est donc perçue comme un signe de plus portant à croire que le #99 ne sera tout bonnement pas reconduit dans ses fonctions, alors même qu'il n'a pas été en condition de travailler au développement de la M1 cette année, n'ayant roulé qu'en février et en octobre et à chaque fois avec la machine de 2019.

"S'ils pensent devoir faire un changement, je dois l'accepter, mais il sera difficile pour eux de trouver un pilote qui s'adaptera aussi facilement que moi à la M1 et qui comprenne ce qu'est la bonne direction", estime Lorenzo, qui admet ouvertement ne pas être convaincu par le choix qui semble à présent se dessiner, celui d' : "Ce changement me surprendrait, mais ce n'est pas moi qui choisis."

"J'aimerais continuer, car la M1 est naturelle pour moi. Si je devais aller chez Aprilia, qui est mon autre option, ce ne serait pas aussi naturel", souligne le pilote espagnol, qui a confirmé ces derniers jours être en discussion pour devenir le nouveau pilote d'essais de l'équipe de Noale.

Lire aussi :

Lorenzo admet qu'un rôle d'essayeur Aprilia est une option pour 2021

Qualifiant l'option "d'intéressante", il voit plusieurs avantages à son arrivée au sein du constructeur italien. "Ce serait bien, j'ai gagné deux titres avec eux et je pourrais faire beaucoup plus de tests. Ce serait un défi beaucoup plus visible : la Yamaha est déjà compétitive, l'Aprilia est encore loin. Si j'arrivais à faire ce que fait Pedrosa [avec KTM], ce serait super. Et si Iannone devait revenir, je pourrais lui servir de coach", propose-t-il, se jugeant ainsi "doublement utile".