"Le LOSC aurait été en cessation de paiement en janvier" selon Olivier Létang, son nouveau président

Hortense Leblanc
·1 min de lecture

Les discussions ont commencé "il y a deux mois et demi", raconte Olivier Létang, ce lundi, lors d'une conférence de presse. Sollicité par Merlyn Partners pour devenir le président du LOSC, le repreneur du club a été "séduit" par les infrastructures, la ville et le projet, et s’est dit fier d'être nommé à ce poste : "C’est une fierté, un bonheur, mais aussi une grande responsabilité. Le club a une histoire, j’arrive à un moment où les résultats sportifs sont très bons, mais la situation économique est plus compliquée".

S’il n’a pas souhaité s’étendre sur les chiffres autour du rachat du LOSC, il a affirmé que "le club se serait retrouvé en cessation de paiement en janvier, il ne pouvait plus faire face à ses échéances". Des difficultés économiques qui ne s’expliquent pas seulement par le coronavirus et l’affaire des droits TV selon lui. "La problématique était plus profonde", assure-t-il. Pour que la situation financière du club lillois se stabilise, Olivier Létang a confirmé que Merlyn Partners allait réduire sa dette, et injecter des liquidités à hauteur de 50 millions d’euros.

Selon le président, le nouveau budget du club tiendra compte des incertitudes...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi