Le LOSC partage avec le PSG un même sponsor douteux

LOSC PSG sponsor
Le LOSC a, comme le PSG, la marque 1xBet en sponsor régional.

Ainsi le PSG n’est-il pas le seul, et puisque nous l’avons pointé au début du mois d’août dernier, dans la foulée de la signature du partenariat, évoquons à son tour le LOSC, puisqu’il est lui même concerné, tel que l’a repéré Mediacités, sur la base de communiqués partagés sur le continent africain, pour signifier le début du partenariat. De quoi parle-t-on ? Du club des Dogues et de son sponsor 1xBet, étonnamment signé un an plus tôt, en août 2021, si l’on en croit la parution sur le site officiel, accompagnée d’un visuel des joueurs lillois… habillés du maillot de la saison 2022-2023 (à l’époque, il n’était pas encore sorti)!

Comme le PSG, le LOSC a signé un partenariat avec l’opérateur 1xBet

Cette prudente discrétion s’explique sûrement par la nature du bookmaker, lequel n’a pas le droit de cité en France. Ni en plusieurs autres régions du globe, d’ailleurs. Le LOSC ne pouvait pas communiquer sur le sujet, sur son propre territoire, sans se mettre dans l’illégalité des règles définies par l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ANJ). Le partenariat a été signé pour trois ans, à compter de cette saison 2022-2023, dans le cadre d’un accord dit « régional », pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. Il prévoit de la visibilité ciblée sur les écrans, sur la panneautique LED de certains matchs du LOSC, plus des campagnes digitales.

Un bookmaker qui n’est pas reconnu par l’ANJ en France

Mais alors, quels griefs sont opposés à 1xBet ? Ils sont multiples, ainsi que l’a démontré le Sunday Times en 2019, au bout d’une longue enquête, sur l’opérateur né en Russie et dont le siège social est aujourd’hui basé à Chypre. Pèle-mêle, sont évoqués la promotion de la marque sur des sites illégaux, des marchés proposés sur des sports joués par des mineurs, des combats de coqs, ou encore la promotion d’activités de casino sur un fond de sexe… Autant d’activités qui ne sont pas franchement conciliables avec les valeurs que prônent les clubs sportifs. « Silence gêné du LOSC », écrit Médiacités, comme le PSG le mois dernier, quand le journal L’Equipe l’a sollicité. L’Olympique Lyonnais a également été associé à la même marque, la saison dernière, mais le partenariat n’a manifestement pas duré.