Louis van Gaal (Pays-Bas) ne ferme pas la porte à la Belgique

Louis van Gaal, sélectionneur des Pays-Bas, tout sourire en conférence de presse. (G. Bumstead/Reuters)

Mi-sérieux, mi-blagueur, le sélectionneur des Pays-Bas Louis van Gaal a été interrogé, ce vendredi, sur un éventuel intérêt pour le poste de sélectionneur de la Belgique après la Coupe du monde.

À la veille du premier huitième de finale de la Coupe du monde, Pays-Bas - États-Unis, ce samedi au Khalifa stadium (16 heures, heure française), le sélectionneur des Oranje Louis van Gaal s'est surtout arrêté sur les qualités de son adversaire et sur l'élan de son équipe. Mais un journaliste belge l'a également interrogé sur son éventuel intérêt pour le poste de sélectionneur des Diables rouges après la Coupe du monde, alors que Roberto Martinez a démissionné et que le nom de Van Gaal circulerait parmi d'autres.

lire aussi : Le tableau de la phase finale de la Coupe du monde

Avec les Pays-Bas, la mission de Van Gaal (71 ans) s'arrêtera sur cette Coupe du monde au Qatar, avant le retour de Ronald Koeman, et normalement, ce devait être son ultime mission. « Je pense que la Belgique est un très beau pays avec des gens sympathiques, a souri Van Gaal, qui avait évolué comme joueur au Royal Antwerp (1973-77). Et il y a une magnifique place à Knokke (station balnéaire). J'ai déjà dit que si nous devenions champions du monde, des opportunités se présenteraient. Pour l'instant, nous ne le sommes pas encore. Et si j'en crois les médias néerlandais, nous ne le serons pas non plus. Quant à la Belgique, elle a de grands joueurs, et elle aurait dû gagner le dernier match (contre la Croatie, 0-0). Mais le foot n'est pas qu'une question de technique ou de tactique, il faut aussi un peu de chance. »

lire aussi : Toute l'actualité de la Coupe du monde

Da. Blind : « On a vite vu à l'Ajax que Sergiño Dest avait du talent »